Site Recovery Manager Server requiert sa propre base de données, qu'il utilise pour stocker des données telles que des plans de récupération et des informations sur l'inventaire.

Site Recovery Manager fournit une base de données vPostgreSQL intégrée dont la configuration nécessite moins d'étapes qu'une base de données externe. La base de données vPostgreSQL intégrée peut prendre en charge un environnement Site Recovery Manager à grande échelle. Vous pouvez sélectionner l'option pour utiliser la base de données intégrée lorsque vous installez Site Recovery Manager. Le programme d'installation de Site Recovery Manager crée la base de données intégrée et un compte utilisateur de base de données en fonction des informations que vous spécifiez lors de l'installation.

Vous pouvez aussi utiliser une base de données externe. Si vous utilisez une base de données externe, vous devez créer la base de données et établir une connexion de base de données avant de pouvoir installer Site Recovery Manager.

Site Recovery Manager ne peut pas utiliser la base de données vCenter Server en raison de ses exigences différentes en termes de schéma de base de données. Vous pouvez utiliser le serveur de base de données vCenter Server pour créer et prendre en charge la base de données Site Recovery Manager.

Chaque site de Site Recovery Manager requiert sa propre instance de la base de données Site Recovery Manager. Utilisez une instance de serveur de base de données différente pour exécuter chaque base de données Site Recovery Manager de chaque site. Si vous utilisez la même instance de serveur de base de données pour exécuter les bases de données des deux sites, et si le serveur de base de données rencontre un problème, aucun site Site Recovery Manager ne fonctionnera et vous ne pourrez pas effectuer de récupération.

Site Recovery Manager ne nécessite pas que les bases de données de chaque site soient identiques. Vous pouvez exécuter différentes versions d'une base de données prise en charge d'un même fournisseur ou des bases de données de différents fournisseurs sur chaque site. Vous pouvez, par exemple, exécuter différentes versions de bases de données Oracle Server sur chaque site ou disposer d'une base de données Oracle Server sur un site et d'une base de données intégrée sur l'autre.

Si vous mettez à jour Site Recovery Manager vers une nouvelle version, vous pouvez utiliser la base de données existante. Avant d'effectuer une mise à niveau, vérifiez que les deux bases de données Site Recovery Manager Server ont été sauvegardées. Cela vous permet de vous assurer que vous pouvez revenir à la version précédente après la mise à niveau, si nécessaire.

Pour obtenir la liste des logiciels de base de données pris en charge par Site Recovery Manager, reportez-vous aux Matrices de compatibilité de Site Recovery Manager 8.3 à l'adresse https://docs.vmware.com/fr/Site-Recovery-Manager/8.3/rn/srm-compat-matrix-8-3.html.