En tant que concepteur de Cloud Assembly, vous définissez le site WordPress sous la forme d'un modèle de cloud générique qui peut être déployé sur n'importe quel fournisseur de cloud.

Le modèle de cloud du cas d'utilisation se compose d'un serveur d'applications WordPress, d'un serveur de base de données MySQL et de ressources de prise en charge qui peuvent être déployées sur les clouds AWS, Azure ou vSphere. Le modèle commence par quelques ressources, puis s'agrandit au fur et à mesure que vous modifiez des ressources existantes et ajoutez des ressources.

Les exemples de la première partie du cas d'utilisation comprenaient une infrastructure définie par un administrateur de Cloud :

  • Deux comptes de cloud, AWS et Azure.
  • Trois environnements de zone de cloud :
    • Développement : NotreSoc-AWS-Amérique-Est
    • Test : NotreSoc-AWS-Amérique-Ouest
    • Production : OurCo-Azure-Est-États-Unis
  • Des mappages de type avec des ressources de calcul petites, moyennes et grandes pour chaque zone.
  • Des mappages d'image pour Ubuntu 16, configurés dans chaque zone.
  • Des profils réseau avec des sous-réseaux internes et externes pour chaque zone : devnets, testnets, prodnets.
  • Un espace de stockage pour prendre en charge un disque d'archive, un espace stockage général pour le développement et le test, avec un espace stockage rapide pour la production.
  • Le projet WordPress inclut les trois environnements de zone de cloud et les utilisateurs susceptibles d'appliquer le cas d'utilisation.

Conditions préalables

Familiarisez-vous avec les valeurs de votre infrastructure. Par exemple, le cas d'utilisation fourni en exemple utilise AWS pour le développement et le test, et Azure pour la production. Lors de la création de votre modèle de cloud, appliquez vos propres valeurs, généralement définies par votre administrateur de cloud.