Bien que vous puissiez utiliser vMotion avec vSphere Client pour migrer des machines virtuelles entre votre centre de données sur site et vos SDDC, l'utilisation d'une solution d'automatisation telle que PowerCLI ou les API vMotion devient de plus en plus nécessaire, car le nombre de machines virtuelles migrées augmente. Il n'existe pas de définition formelle du nombre de machines virtuelles constituant une migration « en masse », mais dans la plupart des cas, si vous ne pouvez pas compter les machines virtuelles sur les doigts d'une seule main, une solution de migration en masse est appropriée.

Pour implémenter la migration en masse, vous pouvez utiliser l'automatisation par ligne de commande (PowerShell) ou par API, comme décrit dans le livre blanc Migration de charge de travail entre plusieurs clouds. Pour des options d'interface utilisateur graphique et d'API REST supplémentaires, téléchargez l'Utilitaire de migration de charge de travail entre les instances de vCenter.

Résumé des configurations prises en charge

Le tableau suivant récapitule les configurations prises en charge pour la migration en masse hybride.
Tableau 1. Résumé des configurations prises en charge pour la migration en masse hybride
Version de vSphere sur site Connectivité réseau Version VDS sur site
vSphere 5.0, 5.1, 5.5, 6.0 et 6.5 Internet ou AWS Direct Connect et VPN L2 créés via HCX N'importe quel commutateur VMware Distributed Switch, commutateur standard vSphere ou Cisco Nexus 1000v