VMware Cloud on AWS prend en charge les réservations persistantes SCSI-3 pour les machines virtuelles de charge de travail. Vous devez utiliser cette capacité lors de la configuration d'un cluster de basculement Windows Server (WSFC) dans votre SDDC.

La plus grande partie de ce que vous devez savoir pour configurer les machines virtuelles de charge de travail pour prendre en charge WSFC est expliquée dans la section À propos de la configuration du clustering de basculement Windows Server sur VMware vSphere dans la documentation du produit vSphere. Cette rubrique ajoute quelques étapes que vous devrez suivre si vous souhaitez configurer WSFC pour utiliser le stockage vSAN dans votre SDDC.

Un cluster de basculement Windows Server utilise les réservations persistantes SCSI-3 pour arbitrer l'accès partagé aux ressources de disque en cluster. Pour que cela fonctionne, les machines virtuelles du cluster doivent respecter plusieurs exigences de configuration :
  • Pour activer l'utilisation des réservations persistantes SCSI-3, les disques partagés doivent être accessibles via un contrôleur SCSI pour lequel le partage de bus SCSI est configuré sur Physique.
  • Pour empêcher les opérations de snapshots non prises en charge sur les disques partagés, le mode Disque de tous les disques du cluster doit être défini sur Indépendant – Persistant.
Dans un SDDC VMware Cloud on AWS, vSAN prend en charge les réservations persistantes SCSI-3 sur six nœuds d'applications au maximum par cluster invité avec jusqu'à 64 disques partagés.

Note :

Lorsqu'un VMDK est partagé à l'aide de réservations persistantes SCSI-3, les opérations des machines virtuelles telles que les snapshots, Storage vMotion vers ou depuis une banque de données vSAN, le clonage, l'extension à chaud d'un disque dur et la réplication via vSphere Replication ne sont pas prises en charge. Consultez l'article 79616 de la base de connaissances VMware pour obtenir des informations détaillées sur les configurations prises en charge.

Vous ne devez pas activer le mode multi-écriture VMDK sur les ressources de disque WSFC.

Pour obtenir des directives complètes sur les considérations architecturales et des procédures détaillées de configuration et de migration des charges de travail WSFC sur VMware Cloud on AWS, consultez l'article technique de VMware intitulé Charges de travail Microsoft SQL Server et VMware Cloud on AWS : conception, migration et configuration et l'article de blog VMware Prise en charge native du cluster SQL Server sur vSAN.

Procédure

  1. Configurez le premier nœud du cluster.
    1. Après l'étape 12, définissez le mode Disque sur Indépendant – Persistant.
    2. (Facultatif) Attribuez au disque une stratégie de stockage de machine virtuelle personnalisée.
      Bien que cela ne soit pas une exigence, il est probable que toutes les données que vous devez protéger avec WSFC auraient avantage à utiliser une stratégie de stockage dédiée.
  2. Configurez des nœuds supplémentaires.
    Suivez les étapes décrites dans la section Ajouter des disques durs à des nœuds supplémentaires pour les clusters entre hôtes physiques avec les ajouts suivants :
    1. Après l'étape 11, définissez le mode Disque sur Indépendant – Persistant.
    2. (Facultatif) Attribuez au disque une stratégie de stockage de machine virtuelle personnalisée.
  3. Utilisez l'assistant Création d'un cluster de Microsoft pour valider le cluster.
    Note :

    Pendant la validation, l'assistant affiche un avertissement dans la catégorie Stockage et la sous-catégorie Valider la réservation persistante d'espaces de stockage. Cet avertissement ne s'applique pas lors de la configuration d'un cluster de basculement Windows Server dans votre SDDC et il peut être ignoré en toute sécurité.