Vous pouvez ajouter un disque dur virtuel à une machine virtuelle existante, ou vous pouvez ajouter un disque dur lorsque vous personnalisez le matériel de la machine virtuelle pendant le processus de création de la machine virtuelle. Par exemple, vous pouvez avoir besoin d'un espace disque supplémentaire pour une machine virtuelle existante avec une lourde charge de travail. Pendant la création de la machine virtuelle, vous souhaiterez peut-être ajouter un disque dur préconfiguré en tant que disque de démarrage.

Pendant la création de la machine virtuelle, un disque dur et un contrôleur SCSI ou SATA sont ajoutés à la machine virtuelle par défaut, en fonction du système d'exploitation invité que vous sélectionnez. Si ce disque dur ne répond pas à vos besoins, vous pouvez le supprimer et en ajouter un nouveau à la fin du processus de création.

Si vous ajoutez plusieurs disques durs à une machine virtuelle, vous pouvez les affecter à plusieurs contrôleurs pour améliorer les performances. Pour connaître le comportement des contrôleurs et des nœuds de bus, reportez-vous à Conditions, limitations et compatibilité des contrôleurs de stockage SCSI et SATA.

Conditions préalables

  • Vous devez être familiarisé avec les options de configuration et les mises en garde concernant l'ajout de disques durs virtuels. Reportez-vous à la section Configuration de disque virtuel.
  • Avant d'ajouter des disques d'une capacité supérieure à 2 To à une machine virtuelle, reportez-vous à Conditions et limitations des disques virtuels de grande capacité.
  • Vérifiez que vous disposez du privilège Machine virtuelle.Configuration.Ajouter un nouveau disque sur le dossier ou la banque de données de destination.

Procédure

  1. Cliquez avec le bouton droit sur une machine virtuelle dans l'inventaire et sélectionnez Modifier les paramètres.
  2. Dans l'onglet Matériel virtuel, cliquez sur le bouton Ajouter un périphérique.
  3. Sélectionnez Disque dur dans le menu déroulant.
    Le disque dur apparaît dans la liste des périphériques du matériel virtuel.
    Note : Si l'hôte sur lequel réside la machine virtuelle dispose de ressources PMem disponibles, vous pouvez placer le nouveau disque dur sur la banque de données PMem locale de l'hôte.
  4. Développez l'option Nouveau disque dur et personnalisez les paramètres du nouveau disque dur.
    1. Entrez une valeur pour le disque dur et sélectionnez l'unité dans le menu déroulant.
    2. Dans l'option Stratégie de stockage de VM, sélectionnez une stratégie de stockage ou conservez celle par défaut.
    3. Dans le menu déroulant Emplacement, sélectionnez l'emplacement de la banque de données où stocker les fichiers de la machine virtuelle.
    4. Dans le menu déroulant Provisionnement du disque, sélectionnez le format du disque dur.
      Option Action
      Même format que la source Utilisez le même format que la machine virtuelle source.
      Provisionnement statique mis à zéro en différé Créez un disque virtuel au format statique par défaut. L'espace nécessaire au disque virtuel est alloué lors de la création. Aucune donnée restant sur le périphérique physique n'est effacée lors de la création. Elles sont mises à zéro sur demande lors de la première écriture effectuée par la machine virtuelle.
      Provisionnement statique immédiatement mis à zéro Créez un disque statique qui prend en charge des fonctions de mise en cluster, telles que Fault Tolerance. L'espace nécessaire au disque virtuel est alloué lors de la création. Contrairement au provisionnement statique mis à zéro en différé, les données restant sur le périphérique physique sont mises à zéro lors de la création. Il peut être plus long de créer des disques dans ce format plutôt que de créer d'autres types de disques.
      Provisionnement dynamique Utilisez le format de provisionnement dynamique. Au départ, un disque à provisionnement dynamique utilise seulement la quantité d'espace de banque de données dont le disque a besoin initialement. Si le disque dynamique a besoin ultérieurement de davantage d'espace, il pourra croître jusqu'à la capacité maximale qui lui est allouée.
    5. Dans le menu déroulant Parts, sélectionnez une valeur pour les parts à allouer au disque virtuel. Vous pouvez également sélectionner Personnalisé et entrer une valeur dans la zone de texte.
      Les parts correspondent à une valeur qui représente la mesure relative pour contrôler la bande passante du disque. Les valeurs Basses, Normales, Hautes et Personnalisées sont comparées à la somme de toutes les parts de toutes les machines virtuelles sur l'hôte.
    6. Dans le menu déroulant Limite - IOPS, personnalisez la limite maximale de ressources de stockage à allouer à la machine virtuelle ou sélectionnez Illimité.
      Cette valeur est le nombre maximal d'opérations E/S par seconde alloué au disque virtuel.
    7. Dans le menu déroulant Mode Disque, sélectionnez un mode de disque.
      Option Description
      Dépendant Les disques dépendants sont inclus dans les snapshots.
      Indépendant - Persistant

      Les disques en mode persistant se comportent comme des disques normaux sur votre ordinateur physique. Toutes les données écrites sur un disque en mode persistant sont écrites de manière permanente sur le disque.

      Indépendant - Non persistant

      Les modifications des disques en mode de non-persistant sont supprimées lorsque vous mettez hors tension la machine virtuelle ou la réinitialisez. Avec non persistant, vous pouvez redémarrer la machine virtuelle avec un disque virtuel dans le même état chaque fois. Les modifications des disques sont écrites et lues dans un fichier journal de rétablissement qui est supprimé lorsque vous mettez hors tension ou réinitialisez.

    8. Dans Nœud de périphérique virtuel, sélectionnez un nœud de périphérique virtuel ou conservez celui par défaut.

      Dans la plupart des cas, vous pouvez accepter le nœud du périphérique par défaut. Pour un disque dur, un nœud de périphérique non défini par défaut est utile pour contrôler l'ordre de démarrage ou pour avoir différents types de contrôleur SCSI. Par exemple, vous pouvez souhaiter démarrer depuis un contrôleur LSI Logic et partager un disque de données avec une autre machine virtuelle qui utilise un contrôleur Buslogic avec le partage de bus activé.