Avant d'installer et de déployer VMware Integrated OpenStack, préparez votre instance de vCenter en configurant les clusters, le pare-feu et les ressources réseau nécessaires.

Avant de commencer

Vérifiez que les VLAN requis sont configurés. Reportez-vous à Réseau NSX physique.

Pourquoi et quand exécuter cette tâche

Pour plus de détails sur l'utilisation d'un système vCenter Server, reportez-vous à la documentation de vSphere.

Pour plus de détails sur l'utilisation de centres de données, consultez la documentation de vSphere.

Procédure

  1. (Facultatif) : Configurez une instance de vCenter dédiée à votre déploiement de VMware Integrated OpenStack.

    Une instance dédiée de vCenter n'est pas requise mais optimise le déploiement.

  2. Créez un système vCenter Server.
  3. Définissez un centre de données dans l'instance de vCenter.
  4. Créez le cluster de gestion.

    Le cluster de gestion contient les opérations de gestion de VMware Integrated OpenStack et l'instance de Integrated OpenStack Manager utilisée pour déployer et gérer Integrated OpenStack deployment.

    1. Nommez le cluster.
    2. Attribuez au moins trois hôtes au cluster de gestion.
    3. Attachez une ou plusieurs banques de données au cluster de gestion pour stocker des images pour le composant Image Service.
  5. Créer le cluster de traitement.
    1. Nommez le cluster.
    2. Attribuez au moins un hôte au cluster de traitement.
    3. Attachez une ou plusieurs banques de données à chaque cluster de traitement.
  6. Créez le cluster Edge.

    L'architecture recommandée sépare les nœuds NSX Edge en un cluster dédié pour garantir des performances optimales. Les nœuds NSX Edge fournissent DHCP et la prise en charge du routage, ainsi que des adresses IP flottantes.

    1. Nommez le cluster.
    2. Attribuez au moins un hôte au cluster Edge.
    3. Attachez une ou plusieurs banques de données au cluster Edge.
  7. Configurez tous les clusters avec les paramètres suivants.
    • Activez VMware vSphere Distributed Resource Scheduler (DRS).

    • Activez la surveillance de l'hôte.

    • Activez le contrôle d'admission et définissez la stratégie. La stratégie par défaut consiste à tolérer une panne d'hôte.

    • Définissez la stratégie de redémarrage de la machine virtuelle à Élevée.

    • Définissez la surveillance de machines virtuelles sur surveillance de machines virtuelles et d'applications.

    • Définissez la sensibilité de surveillance sur Élevée.

    • Activez la journalisation de vMotion et de Fault Tolerance.

    • Activez le matériel VT activé dans le BIOS de tous les hôtes du cluster.

    • Activez la journalisation de vMotion et de Fault Tolerance pour le port VMkernel du réseau de gestion.

  8. Créez et configurez le commutateur Commutateur virtuel distribué (VDS) approprié pour votre implémentation physique.

    La configuration de VDS dépend du fait que les clusters de gestion, Edge et de traitement sont adjacents à L2 ou non. Les clusters adjacents à L2 peuvent partager le même composant VDS. Dans le cas contraire, créez un composant VDS distinct pour chaque cluster.

    Généralement, trois configurations sont possibles :

    • Vous ajoutez les clusters de gestion, Edge et de traitement à un commutateur VDS partagé. (Les trois clusters sont adjacents à L2.)

    • Vous ajoutez les clusters de gestion et Edge à un commutateur VDS partagé, et le cluster de traitement à un commutateur VDS distinct. (Les clusters de gestion et Edge sont adjacents à L2.)

    • Vous ajoutez les clusters de gestion, Edge et de traitement à des commutateurs VDS distincts. (Aucun cluster n'est adjacent à L2.)

  9. Créez un groupe de ports de gestion sur chaque VDS (Gestion, Edge et Traitement), et balisez-les avec l'ID de VLAN attribué au réseau de gestion.
  10. Créez le groupe de ports d'accès aux API sur le VDS de gestion et balisez-le avec l'ID de VLAN attribué au réseau d'accès aux API.
  11. Créez le groupe de ports externes sur le VDS Edge, puis balisez-le avec l'ID de VLAN attribué au réseau externe.