Vous pouvez consulter et gérer des informations sur les serveurs Mirage, les serveurs de gestion Mirage et les serveurs de passerelle Mirage dans votre environnement (l'état du serveur, les connexions, le port, par exemple).

Vous pouvez effectuer un certain nombre d'actions pour les serveurs.

Tableau 1. Gestion des serveurs Mirage et des serveurs de gestion Mirage
Option Description
Configurer Configurez les connexions maximales, le port, le type de transport et les informations de certificat.
Supprimer Supprimez les serveurs sélectionnés.
Démarrer Démarrez les serveurs sélectionnés.
Arrêter Arrêtez les serveurs sélectionnés.
Collecter les journaux Vous sélectionnez le niveau de rapport, la destination et le chemin d'accès UNC.

Vous pouvez configurer et supprimer des serveurs de passerelle Mirage.

Vous pouvez voir le chemin d'accès de MongoDB dans l'onglet Serveurs de gestion. Si un serveur de gestion Mirage contient moins de 5 % d'espace disque disponible, les chargements sont suspendus pour tous les serveurs de gestion Mirage dans le système Mirage. Les chargements redémarrent une fois que l'espace disque libre est suffisant sur le serveur de gestion Mirage ou dès que vous avez déplacé la base de données MongoDB sur un lecteur avec suffisamment d'espace disque libre.

En tant qu'administrateur, vous pouvez déplacer les données MongoDB d'un serveur de gestion Mirage sélectionné vers un autre emplacement. Cette fonctionnalité n'est activée qu'après l'installation de plusieurs serveurs de gestion Mirage. Dans votre gestion Web, cliquez sur Serveurs > Serveurs degestion > Configurer. Dans la boîte de dialogue Configurer le serveur de gestion Mirage, entrez le nom de l'emplacement dans lequel vous déplacez les données MongoDB et cliquez sur OK.

La gestion Web génère des événements pour les problèmes de connectivité MongoDB, ce qui vous permet d'agir à temps pour protéger MongoDB contre les corruptions.

Les événements sont générés dans les cas suivants :

Événement Description
Blocages fréquents de MongoDB Lorsque le système rencontre plus qu'un certain nombre de blocages inattendus de MongoDB dans la période de temps stipulée.
Problèmes de connectivité de MongoDB Lorsque le système rencontre 20 incidents de latence de disque supérieurs à 1 seconde sur une période de 3 jours, pour le disque stockant les données MongoDB.
MongoDB est désactivé en raison de blocages répétitifs Lorsque MongoDB est désactivé après un certain nombre d'incidents inattendus de MongoDB dans la période de temps stipulée.
MongoDB est désactivé en raison d'une forte latence du disque de données Lorsque MongoDB est désactivé en raison d'une forte latence sur le disque de données.
MongoDB est désactivé en raison d'un espace disque insuffisant Lorsque MongoDB est désactivé en cas d'espace disque insuffisant.
MongoDB est en train de répliquer ou de recréer l'index, veuillez patienter Lorsque MongoDB est temporairement désactivé lorsqu'il réplique ou recrée l'index.

Dans ces circonstances, le serveur de gestion Mirage arrête immédiatement son instance MongoDB.

Un événement critique est généré et l'état du serveur de gestion passe à « Le service Mongo est arrêté » dans l'onglet Serveurs de gestion.

Pour remettre le serveur de gestion dans son état normal, utilisez la commande Démarrer dans l'onglet Serveurs de gestion de la console Web Mirage.

Si votre configuration ne contient qu'un seul serveur de gestion Mirage, la gestion Web affiche une bannière rouge avec le message suivant :

Votre système ne contient qu'un seul serveur de gestion actif. Configurez plusieurs serveurs de gestion pour éviter toute perte de données en cas d'échec du serveur de gestion. Important : Ne clonez pas la machine virtuelle.

Si votre configuration ne contient qu'un seul serveur de gestion Mirage, et si un des serveurs de gestion est arrêté ou désactivé, la gestion Web affiche une bannière avec le message suivant :

Certains des nœuds Mongo de votre système sont arrêtés. Si tous les nœuds sont arrêtés, les opérations Mirage échoueront. Pour plus d'informations, consultez l'onglet Serveurs de gestion. Une fois le problème résolu, démarrez le serveur de gestion via l'onglet Serveurs de gestion. Pour en savoir plus, reportez-vous à KB2144975.