L'installation de NSX implique le déploiement de plusieurs dispositifs virtuels, la préparation des hôtes ESX et une configuration pour permettre la communication entre l'ensemble des périphériques physiques et virtuels.

Le processus commence par le déploiement d'un modèle NSX Manager OVF/OVA et la vérification que NSX Manager dispose d'une connectivité complète aux interfaces de gestion des hôtes ESX qu'il va gérer. Ensuite, NSX Manager et une instance vCenter doivent être liés réciproquement par un processus d'enregistrement. Cela permet ensuite le déploiement d'un cluster de contrôleurs NSX. Les contrôleurs NSX, à l'instar de NSX Manager, s'exécutent sous forme de dispositifs virtuels sur des hôtes ESX. L'étape suivante consiste à préparer les hôtes ESX pour NSX en y installant plusieurs VIB. Ces VIB activent la fonctionnalité VXLAN de couche 2, un routage distribué et la fonctionnalité du pare-feu distribué. Après la configuration de VXLAN, la spécification de plages d'interface réseau virtuelle (VNI) et la création de zones de transport, vous pouvez construire votre topologie de superposition NSX.

Ce guide d'installation décrit de façon détaillée chaque étape du processus.

Tout en étant applicable à n'importe quel déploiement NSX, ce guide présente les instructions de création d'un exemple de topologie de superposition NSX que vous pouvez utiliser à des fins d'exercice, d'assistance et de référence. L'exemple de superposition comporte un routeur logique distribué NSX (parfois nommé DLR), un dispositif ESG (Edge Services Gateway) et un commutateur de transit logique NSX connectant les deux périphériques de routage NSX. L'exemple de topologie inclut également les éléments d'une superposition, dont deux exemples de machines virtuelles. Ces machines virtuelles sont chacune connectées à un commutateur logique NSX distinct permettant la connectivité via le routeur logique NSX (DLR).