Une sauvegarde appropriée de l'ensemble de vos composants NSX est indispensable pour pouvoir restaurer votre système en cas d'échec.

La sauvegarde NSX Manager contient toute la configuration de NSX, notamment les contrôleurs, les entités de commutation et de routage logiques, la sécurité, les règles de pare-feu et tout ce que vous configurez dans l'interface utilisateur ou l'API de NSX Manager. La base de données vCenter et les éléments liés, comme les commutateurs virtuels, doivent être sauvegardés séparément.

Nous vous recommandons d'effectuer au minimum des sauvegardes régulières de NSX Manager et vCenter. La planification et la fréquence de vos sauvegardes peuvent varier en fonction des besoins de votre entreprise et de vos procédures opérationnelles. Nous vous recommandons d'effectuer régulièrement des sauvegardes de NSX lors des périodes pendant lesquelles vous modifiez fréquemment votre configuration.

Vous pouvez effectuer des sauvegardes de NSX Manager à la demande ou sur une base horaire, quotidienne ou hebdomadaire.

Nous vous recommandons d'effectuer des sauvegardes dans les cas suivants :

  • Avant une mise à niveau de NSX ou vCenter.

  • Après une mise à niveau de NSX ou vCenter.

  • Après le déploiement et la configuration initiale de composants NSX au jour 0, par exemple après la création d'instances de NSX Controller, de commutateurs logiques, de routeurs logiques, de passerelles Edge Services Gateway et de règles de sécurité et de pare-feu.

  • Après des changements de topologie ou d'infrastructure.

  • Après un changement majeur au jour 2.

Pour pouvoir restaurer l'intégralité du système à une date spécifiée, nous vous recommandons de synchroniser les sauvegardes des composants NSX (par exemple, NSX Manager) avec la sauvegarde planifiée d'autres composants d'interaction, tels que vCenter, les systèmes de gestion du Cloud, les outils opérationnels, etc.