NSX Data Center 6.4.2 et versions ultérieures prend en charge le routage multidiffusion.

NSX utilise deux protocoles de routage multidiffusion : Internet Group Management Protocol (IGMPv2) et Protocol Independent Multicast (PIM). Le mode PIM Sparse Mode (PIM-SM) est pris en charge. PIM est utilisé sur les passerelles ESG, mais pas sur le DLR.

  • Le routage multidiffusion est pris en charge entre la passerelle ESG et le DLR.
  • Les hôtes récepteurs annoncent leur appartenance à un groupe à un routeur multidiffusion local, ce qui leur permet de joindre et de quitter des groupes de multidiffusion.
  • Protocol-Independent Multicast (PIM) est utilisé pour la signalisation entre routeurs. Il conserve le mode actuel de service de multidiffusion IP d'appartenance déclenchée par le récepteur.

Après qu'un protocole de routage a été activé pour la première fois (ou désactivé et réactivé), le trafic n'est pas transféré tant que protocole n'a pas convergé et que les itinéraires correspondants au trafic n'ont pas été appris et installés. Dans un réseau de multidiffusion, le transfert de trafic nécessite la convergence des protocoles de routage monodiffusion et multidiffusion. Le mode PIM Sparse Mode nécessite également que le Rendezvous Point (RP) d'un groupe de multidiffusion soit connu avant que tout contrôle ou trafic de données pour le groupe de multidiffusion ne puisse être traité. Lorsque le mécanisme de démarrage PIM est utilisé pour diffuser les informations de RP, les RP candidats sont appris uniquement suite à la réception d'un message de démarrage provenant d'un voisin PIM. Ces messages ont une périodicité RFC par défaut de 60 secondes. Si un RP statique est configuré, les informations de RP sont immédiatement disponibles et le délai associé au mécanisme de démarrage est évité.

Prise en charge et limitations :
  • Prise en charge IPv4.
  • Prise en charge IGMPv2.
  • Le mode PIM Sparse Mode est pris en charge.
  • Les informations de Rendezvous Point peuvent être livrées via des messages de démarrage ou configurées de manière statique.
  • La plage de multidiffusion de réplication ne doit pas chevaucher la plage de multidiffusion d'une zone de transport.
  • Une passerelle Edge Services Gateway (ESG) ne peut pas être un routeur de candidat de démarrage.
  • Une passerelle ESG ne peut pas être le Rendezvous Point (RP).
  • Lors d'une migration par vMotion de machines virtuelles qui sont des récepteurs de multidiffusion, une perte de trafic de multidiffusion de 1 à 2 secondes peut se produire.
  • À partir de NSX 6.4.7, Pare-feu distribué (DFW) est pris en charge pour le trafic de multidiffusion. Cependant, IPFIX n'est pas pris en charge pour la multidiffusion.
  • À partir de NSX 6.4.7, le pare-feu Edge est pris en charge pour le trafic de multidiffusion. Le pare-feu Edge prend en charge le filtrage des paquets IGMP sur la base du protocole dans l'en-tête IP. Le pare-feu ne peut pas filtrer le type de paquets IGMP, tels que le rapport d'appartenance, le groupe de sortie, etc.
Topologies :
  • Dans un environnement Cross-VC, la connexion de deux passerelles Edge Services Gateway avec multidiffusion au même TLS universel n'est pas prise en charge.
  • Un niveau unique de passerelle de services Edge est pris en charge.
  • Routeur logique distribué unique, c'est-à-dire une seule liaison descendante par passerelle ESG.
  • Dans NSX 6.4.5 ou version ultérieure, la multidiffusion est prise en charge sur un maximum de deux interfaces de liaison montante et d'une interface de liaison descendante par passerelle ESG. Toutefois, si un dispositif NSX Edge est à la version 6.4.4 ou antérieure, la multidiffusion est prise en charge sur une interface de liaison montante unique et une interface de liaison descendante par passerelle ESG.
  • Sur un DLR, la multidiffusion est prise en charge sur une interface de liaison montante unique et sur plusieurs interfaces internes.
  • À partir de NSX 6.4.7, PIM est pris en charge sur un tunnel GRE par passerelle ESG. PIM peut être activé sur un maximum de deux interfaces de liaison montante de la passerelle ESG ou d'une interface de tunnel GRE, mais pas simultanément sur les deux. Pour atteindre les sources, les récepteurs et le RP en dehors du réseau NSX, les routes statiques doivent être configurées avec l'adresse IP du point de terminaison de tunnel GRE comme tronçon suivant.
  • La haute disponibilité en veille active est prise en charge par l'activation de HA ESG. La haute disponibilité actif-actif à l'aide d'ECMP n'est pas prise en charge.
  • Temps de basculement haute disponibilité de 30 secondes.
  • Veille à froid, aucune synchronisation des mroutes ou mFIB.
  • Le pontage L2 n'est pas pris en charge sur un commutateur logique avec le routage multidiffusion.
  • Les passerelles VTEP matérielles (passerelles ToR) ne sont pas prises en charge sur un commutateur logique avec routage multidiffusion.