Un commutateur logique NSX reproduit la fonctionnalité de commutation (monodiffusion, multidiffusion et diffusion) dans un environnement virtuel dissocié du matériel sous-jacent. Les commutateurs logiques sont semblables aux VLAN en ce qu'ils fournissent des connexions réseau auxquelles vous pouvez associer des machines virtuelles. Les commutateurs logiques sont locaux dans un déploiement NSX à un seul vCenter. Dans un déploiement cross-vCenter NSX, vous pouvez créer des commutateurs logiques universels qui peuvent couvrir tous les systèmes vCenter. Le type de zone de transport détermine si le nouveau commutateur est un commutateur logique ou un commutateur logique universel.

Lorsque vous créez un commutateur logique, en plus de sélectionner une zone de transport et un mode de réplication, vous configurez deux options : la découverte d'adresses IP et l'apprentissage MAC.

La découverte d'adresses IP permet de limiter la saturation du trafic ARP dans les segments VXLAN individuels, c'est-à-dire entre les machines virtuelles connectées au même commutateur logique. La découverte d'adresses IP est activée par défaut.

Note : Il n'est pas possible de désactiver la découverte d'adresses IP lorsque vous créez le commutateur logique universel. Cette fonction peut être désactivée via l'API après la création du commutateur. Ce paramètre est géré séparément sur chaque instance de NSX Manager. Reportez-vous à Guide de NSX API.

L'apprentissage MAC construit une table d'apprentissage VLAN/MAC sur chaque vNIC. Cette table est stockée avec les données dvfilter. Dans vMotion, dvfilter enregistre et restaure la table au nouvel emplacement. Puis, le commutateur génère des RARP pour toutes les entrées VLAN/MAC de la table. Vous voudrez peut-être activer l'apprentissage MAC si vous utilisez des cartes réseau virtuelles effectuant la jonction VLAN.

Conditions préalables

Tableau 1. Conditions préalables à la création d'un commutateur logique ou d'un commutateur logique universel
Commutateur logique Commutateur logique universel
  • vSphere Distributed Switches doivent être configurés.
  • NSX Manager doit être installé.
  • Les contrôleurs doivent être déployés.
  • Les clusters d'hôtes doivent être préparés pour NSX.
  • VXLAN doit être configuré.
  • Un pool d'ID de segments doit être configuré.
  • Une zone de transport doit être créée.
  • vSphere Distributed Switches doivent être configurés.
  • NSX Manager doit être installé.
  • Les contrôleurs doivent être déployés.
  • Les clusters d'hôtes doivent être préparés pour NSX.
  • VXLAN doit être configuré.
  • Une instance principale de NSX Manager doit être assignée.
  • Un pool d'ID de segments universel doit être configuré.
  • Une zone de transport universelle doit être créée.
Déterminez l'instance de NSX Manager correspondante à laquelle apporter vos modifications.
  • Dans un environnement vCenter NSX autonome ou unique, il n'existe qu'une seule instance de NSX Manager de sorte que n'ayez pas besoin d'en sélectionner une.
  • Les objets universels doivent être gérés dans l'instance principale de NSX Manager.
  • Les objets spécifiques à une instance de NSX Manager doivent être gérés depuis cette instance.
  • Dans un environnement cross-vCenter NSX où le Enhanced Linked Mode n'est pas activé, les modifications relatives à la configuration doivent être réalisées depuis le vCenter lié à l'instance de NSX Manager que vous souhaitez modifier.
  • Dans un environnement cross-vCenter NSXoù Enhanced Linked Mode est activé, vous pouvez effectuer des modifications relatives à la configuration pour n'importe quelle instance de NSX Manager depuis le vCenter lié de votre choix. Sélectionnez l'instance de NSX Manager appropriée dans le menu déroulant NSX Manager.

Procédure

  1. Accédez à Page d'accueil (Home) > Mise en réseau et sécurité (Networking & Security) > Commutateurs logiques (Logical Switches).
  2. Sélectionnez l'instance de NSX Manager sur laquelle créer un commutateur logique. Pour créer un commutateur logique universel, vous devez sélectionner l'instance principale de NSX Manager.
  3. Cliquez sur Ajouter (Add) ou sur l'icône Nouveau commutateur logique (New Logical Switch) (Nouveau commutateur logique).
  4. Tapez un nom et une description (facultative) pour le commutateur logique.
  5. Sélectionnez la zone de transport dans laquelle vous voulez créer le commutateur logique. Si vous sélectionnez une zone de transport universelle, un commutateur logique universel est créé.
    Par défaut, le commutateur logique hérite du mode de réplication du plan de contrôle de la zone de transport. Vous pouvez changer cela et choisir l'un des autres modes disponibles. Les modes disponibles sont monodiffusion, hybride et multidiffusion.

    Si vous créez un commutateur logique universel et que vous sélectionnez le mode de réplication hybride, vous devez vous assurer que l'adresse multidiffusion utilisée n'est pas en conflit avec d'autres adresses multidiffusion attribuées sur l'une des instances de NSX Manager dans l'environnement cross-vCenter NSX.

  6. (Facultatif) Activez la découverte d'adresses IP pour activer la suppression d'ARP.
  7. (Facultatif) Activez l'apprentissage MAC.

Exemple : Commutateur logique et commutateur logique universel

App est un commutateur logique connecté à une zone de transport. Il est uniquement disponible sur l'instance de NSX manager sur laquelle il a été créé.

Universal-App est un commutateur logique universel connecté à une zone de transport universelle. Il est disponible sur l'une des instances de NSX Manager présentes dans l'environnementcross-vCenter NSX.

Le commutateur logique et le commutateur logique universel ont des ID de segment de divers pools d'ID de segments.

Commutateur logique et commutateur logique universel

Que faire ensuite

Ajoutez des machines virtuelles à un commutateur logique ou à un commutateur logique universel

Créez un routeur logique et associez-le à vos commutateurs logiques pour activer la connectivité entre les machines virtuelles connectées à différents commutateurs logiques.

Créez un routeur logique universel et liez-le à vos commutateurs logiques universels pour activer la connectivité entre les machines virtuelles connectées à différents commutateurs logiques universels.