Lorsque le DLR est créé via un appel API « direct » (au lieu d'utiliser l'interface utilisateur de vSphere Web Client), il est possible de le fournir avec une configuration complète qui inclut un routage dynamique (1).

Figure 1. Routage dynamique sur le DLR
  1. NSX Manager reçoit un appel API pour modifier la configuration du DLR existant, dans ce cas en ajoutant un routage dynamique.
  2. NSX Manager envoie la nouvelle configuration à la VM de contrôle du DLR.
  3. La VM de contrôle du DLR applique la configuration et procède à l'établissement de contiguïtés de routage, à l'échange des informations de routage, etc.
  4. Après l'échange de routage, la VM de contrôle du DLR calcule la table de transfert et l'envoie au nœud de contrôleur maître du DLR.
  5. Le nœud de contrôleur maître du DLR distribue ensuite les itinéraires mis à jour aux hôtes ESXi sur lesquels l'instance du DLR existe.

Notez que l'instance du DLR sur l'hôte ESXi sur lequel la VM de contrôle du DLR est exécutée reçoit ses LIF et itinéraires uniquement depuis le nœud de contrôleur maître du DLR, jamais directement depuis la VM de contrôle du DLR ou depuis NSX Manager.