Lorsqu'un opérateur crée un DLR, l'assistant suivant est utilisé pour collecter les informations nécessaires.

Sur l'écran « Nom et description », les informations suivantes sont collectées :
  • « Nom » s'affiche dans l'interface utilisateur « Dispositifs NSX Edge ».
  • « Nom d'hôte » sera utilisé pour définir le nom DNS de la passerelle ESG ou de la VM de contrôle du DLR, visible sur la session SSH/console, dans les messages syslog et sur la page « Résumé » de vCenter pour la passerelle ESG/VM du DLR sous « Nom DNS ».
  • « Description » se trouve dans l'interface utilisateur indiquant la liste de dispositifs NSX Edge.
  • « Locataire » sera utilisé pour former le nom de l'instance du DLR, utilisé par l'interface de ligne de commande de NSX. Il peut également être utilisé par une plateforme de gestion de Cloud externe.

Sur l'écran « Paramètres » :

  • « Nom d'utilisateur » et « Mot de passe » définissent les informations d'identification de console de l'interface de ligne de commande/VM pour accéder à la VM de contrôle du DLR. NSX ne prend pas en charge AAA sur la passerelle ESG ou les VM de contrôle du DLR. Ce compte dispose des droits complets vers la passerelle ESG/les VM de contrôle du DLR ; toutefois, la configuration de la passerelle ESG/du DLR ne peut pas être modifiée via la console de l'interface de ligne de commande/VM.
  • « Activer l'accès SSH » permet au démon SSH sur la VM de contrôle du DLR de démarrer.
    • Les règles de pare-feu de la VM de contrôle doivent être ajustés pour autoriser l'accès réseau SSH.
    • L'opérateur peut se connecter à la VM de contrôle du DLR depuis un hôte sur le sous-réseau de l'interface de gestion de la VM de contrôle ou sur « Adresse de protocole » OSPF/BGP, si une adresse de protocole est configurée.
      Note : Il n'est pas possible d'avoir une connectivité réseau entre la VM de contrôle du DLR et une adresse IP qui fait partie d'un sous-réseau configuré sur l'une des interfaces « Interne » de ce DLR. Cela est dû au fait que l'interface de sortie de ces sous-réseaux sur la VM de contrôle du DLR pointe vers la pseudo-interface « VDR », qui n'est pas connectée au plan de données.
  • « Activer HA » déploie la VM de contrôle en tant que paire HA Active/En veille.
  • « Journalisation du niveau de contrôle Edge » définit le niveau de syslog sur le dispositif Edge.

Sur l'écran « Configurer le déploiement » :

  • « Centre de données » sélectionne le centre de données vCenter dans lequel il faut déployer la VM de contrôle.
  • « Dispositifs NSX Edge Appliance » fait référence à la VM de contrôle du DLR et permet d'en définir exactement une (comme indiqué).
    • Si « HA » est activé, le dispositif Edge en veille sera déployé sur les mêmes cluster, hôte et banque de données. Une règle « Machines virtuelles séparées » de DRS sera créée pour les VM de contrôle du DLR Active et En veille.

Sur l'écran « Configurer les interfaces » :

  • « Interface HA »
    • N'est pas créée en tant qu'interface logique du DLR capable de router. Il ne s'agit que d'une vNIC sur la VM de contrôle.
    • Cette interface ne requiert pas d'adresse IP, car NSX gère la configuration du DLR via VMCI.
    • Cette interface est utilisée pour la pulsation HA si l'option « Activer High Availability » du DLR est cochée sur l'écran « Nom et description ».
  • « Interfaces de ce dispositif NSX Edge » fait référence aux interfaces logiques (LIF) du DLR
    • Le DLR fournit des services de passerelle L3 aux VM sur le dvPortgroup ou le commutateur logique « Connecté à » avec des adresses IP provenant des sous-réseaux correspondants.
    • Des LIF de type « Liaison montante » sont créées en tant que vNIC sur la VM de contrôle. Ainsi, jusqu'à huit LIF sont prises en charge. Les deux dernières vNIC disponibles sont allouées à l'interface HA et une vNIC réservée.
    • Une LIF de type « Liaison montante » est requise pour que le routage dynamique fonctionne sur le DLR.
    • Des LIF de type « Interne » sont créées en tant que pseudo-vNIC sur la VM de contrôle, et il est possible d'en avoir au maximum 991.

Sur l'écran « Paramètres de la passerelle par défaut » :

  • L'option « Configurer la passerelle par défaut », si elle est sélectionnée, créera un itinéraire par défaut statique sur le DLR. Cette option est disponible si une LIF de type « Liaison montante » est créée sur l'écran précédent.
  • Si ECMP est utilisé sur la liaison montante, il est recommandé de laisser cette option désactivée pour empêcher une interruption du plan de données en cas d'échec du tronçon suivant.
Note : La double flèche vers la droite en haut à droite permet de « suspendre » l'assistant en cours afin de le reprendre ultérieurement.