L'interface utilisateur de vSphere Web Client fournit deux sections principales applicables au routage NSX.

Elles comportent les dépendances d'infrastructure L2 et de plan de contrôle et la configuration du sous-système de routage.

Le routage distribué NSX requiert des fonctions fournies par le cluster de contrôleurs. La capture d'écran suivante montre un cluster de contrôleurs sain.

Points à noter :
  • Trois contrôleurs sont déployés.
  • L'« État » de tous les contrôleurs est « Connecté ».
  • La version logicielle de tous les contrôleurs est la même.
  • Chaque nœud de contrôleur contient deux homologues.

Des modules de noyau d'hôte pour le routage distribué sont installés et configurés dans le cadre de la configuration de VXLAN sur l'hôte. Cela signifie que le routage distribué requiert que les hôtes ESXi soient préparés et que VXLAN soit configuré sur eux.

Points à noter :
  • « Statut de l'installation » est en vert.
  • « VXLAN » est « Configuré ».

Vérifiez que les composants de transport VXLAN sont bien configurés.

Points à noter :
  • L'ID VLAN doit être correct pour le VLAN de transport de VTEP. Notez que dans la capture d'écran ci-dessus, il est égal à « 0 ». Dans la plupart des déploiements réels, ce ne serait pas le cas.
  • Le MTU est configuré pour être égal à 1 600 ou plus. Vérifiez que le MTU n'est pas défini sur 9 000 avec l'espoir que le MTU sur les VM soit également défini sur 9 000. Le MTU maximal du DVS est égal à 9 000 et, si des VM sont également définies sur 9 000, il n'y a pas de place pour les en-têtes VXLAN.
  • VMKNics doivent contenir les adresses correctes. Vérifiez qu'ils ne sont pas définis sur des adresses 169.254.x.x, ce qui indique que les nœuds n'ont pas pu obtenir les adresses auprès de DHCP.
  • La stratégie d'association doit être cohérente pour tous les membres du cluster du même DVS.
  • Le nombre de VTEP doit être le même que le nombre de dvUplink. Vérifiez que les adresses IP répertoriées sont valides/attendues.

Les zones de transport doivent être correctement alignées sur les limites du DVS pour éviter que le DLR soit manquant sur certains clusters.