Le schéma suivant indique deux hôtes, Hôte ESXi A et Hôte ESXi B, où notre « Instance A du DLR » en exemple est configurée et connectée aux quatre LIF VXLAN.

Figure 1. Deux hôtes avec une instance du DLR
  • Chaque hôte possède un « Commutateur L2 » (DVS) et un « Routeur sur clé » (module de noyau du DLR), connecté à ce « commutateur » via une interface de « jonction » (vdrPort).
    • Notez que cette « jonction » peut transporter à la fois des VLAN et des VXLAN ; toutefois, aucun en-tête 801.Q ou UDP/VXLAN n'est présent dans les paquets qui traversent vdrPort. Au lieu de cela, le DVS utilise une méthode d'étiquetage de métadonnées interne pour communiquer ces informations au module de noyau du DLR.
  • Lorsque le DVS voit une trame où l'adresse MAC de destination est vMAC, il sait qu'elle est destinée au DLR et il transfère cette trame à vdrPort.
  • Une fois que les paquets arrivent dans le module de noyau du DLR via vdrPort, leurs métadonnées sont examinées pour déterminer le VNI VXLAN ou l'ID VLAN auquel ils appartiennent. Ces informations sont ensuite utilisées pour déterminer à quelle LIF de quelle instance du DLR ce paquet appartient.
    • Ce système présente néanmoins un inconvénient : il n'est pas possible de connecter plusieurs instances du DLR à un VLAN ou un VXLAN donné.

Dans les cas où plusieurs instances du DLR existent, le schéma ci-dessus serait le suivant :

Figure 2. Deux hôtes avec deux instances du DLR

Cela correspondrait à une topologie de réseau avec deux domaines de routage indépendants, fonctionnant séparément l'un de l'autre, potentiellement avec des adresses IP se chevauchant.

Figure 3. Topologie de réseau correspondant à deux hôtes et à deux instances du DLR