Les serveurs virtuels reçoivent toutes les connexions client et les distribuent entre les serveurs. Un serveur virtuel dispose d'une adresse IP, d'un port et d'un protocole. Pour les serveurs virtuels de couche 4, des listes de plages de ports peuvent être spécifiées au lieu d'un seul port TCP ou UDP pour prendre en charge les protocoles complexes à l'aide de ports dynamiques.

Un serveur virtuel de couche 4 doit être associé à un pool de serveurs principal, également appelé pool par défaut.

Si l'état d'un serveur virtuel est Désactivé, toute tentative de nouvelle connexion au serveur virtuel est refusée via l'envoi d'un RST TCP pour une connexion TCP ou d'un message d'erreur ICMP pour la connexion UDP. Les nouvelles connexions sont refusées, même si des entrées de persistance correspondent. Le traitement des connexions actives se poursuit. Si un serveur virtuel est supprimé ou dissocié d'un équilibrage de charge, les connexions actives à ce serveur échouent.

Conditions préalables

Procédure

  1. Dans le navigateur, connectez-vous avec des privilèges d'administrateur à un dispositif NSX Manager sur https://<adresse-ip-nsx-manager>.
  2. Sélectionnez Mise en réseau > Équilibrage de charge > Serveurs virtuels > Ajouter.
  3. Entrez un nom et une description pour le serveur virtuel de couche 4.
  4. Dans le menu déroulant, sélectionnez un protocole de couche 4.
    Les serveurs virtuels de couche 4 prennent en charge le protocole Fast TCP ou Fast UDP, mais pas les deux. Pour permettre la prise en charge du protocole Fast TCP ou Fast UDP sur la même adresse IP et le même port (par exemple, DNS), un serveur virtuel doit être créé pour chaque protocole.
    Selon le type de protocole, le profil d'application existant est automatiquement renseigné.
  5. Basculez le bouton Journal d'accès pour activer la journalisation pour le serveur virtuel de couche 4.
  6. Cliquez sur Suivant.
  7. Entrez l'adresse IP et le numéro de port du serveur virtuel.
    Vous pouvez entrer le numéro de port ou la plage de ports du serveur virtuel.
  8. Renseignez les détails des propriétés avancées.
    Option Description
    Nombre maximal de connexions simultanées Définissez le nombre maximal de connexions simultanées autorisées sur un serveur virtuel afin que celui-ci n'épuise pas les ressources d'autres applications hébergées sur le même équilibrage de charge.
    Vitesse maximale de nouvelle connexion Définissez la vitesse maximale de nouvelle connexion à un membre du pool de serveurs afin qu'un serveur virtuel n'épuise pas ses ressources.
    Port de membre du pool par défaut Entrez un port de membre du pool par défaut si le port de membre du pool pour un serveur virtuel n'est pas défini.

    Par exemple, si un serveur virtuel est défini avec la plage de ports 2000 - 2999 et que la plage de ports de membre du pool par défaut est définie sur 8000 - 8999, une connexion client entrante sur le port 2500 du serveur virtuel est envoyée à un membre du pool dont le port de destination est défini sur 8500.

  9. Sélectionnez un pool de serveurs existant dans le menu déroulant.
    Le pool de serveurs est constitué d'un ou de plusieurs serveurs, également appelés membres du pool, qui sont configurés de la même manière et qui exécutent la même application.
  10. Sélectionnez un pool de serveurs Désolé existant dans le menu déroulant.
    Le pool de serveurs Désolé répond à la demande lorsqu'un équilibrage de charge ne peut pas sélectionner un serveur principal pour répondre à la demande depuis le pool par défaut.
  11. Cliquez sur Suivant.
  12. Sélectionnez le profil de persistance dans le menu déroulant.
    Un profil de persistance peut être activé sur un serveur virtuel afin d'autoriser l'envoi de connexions client associées au même serveur.
  13. Cliquez sur Terminer.