NSX Manager fournit l'interface utilisateur graphique (GUI) et les API REST pour la création, la configuration et la surveillance de composants NSX-T Data Center, par exemple, des commutateurs logiques, des routeurs logiques et des pare-feu.

NSX Manager fournit une vue du système et constitue le composant de gestion de NSX-T Data Center.

Un déploiement de NSX-T Data Center ne peut avoir qu'une seule instance de NSX Manager. Si NSX Manager est déployé sur un hôte ESXi, vous pouvez utiliser la fonctionnalité de haute disponibilité (HA) vSphere pour garantir la disponibilité de NSX Manager.

Tableau 1. Exigences du déploiement, de la plate-forme et de l'installation de NSX Manager

Exigences

Description

Méthodes de déploiement prises en charge

  • OVA/OVF

  • QCOW2

Plates-formes prises en charge

Reportez-vous à la section Configuration système requise.

Sous ESXi, il est recommandé d'installer le dispositif NSX Manager sur un stockage partagé. vSphere HA nécessite un stockage partagé afin que les machines virtuelles puissent être redémarrées sur un autre hôte si l'hôte d'origine est en panne.

Adresse IP

Un système NSX Manager doit posséder une adresse IP statique. Vous ne pouvez pas modifier l'adresse IP après l'installation.

Mot de passe du dispositif NSX-T Data Center

  • Au moins huit caractères

  • Au moins une lettre minuscule

  • Au moins une lettre majuscule

  • Au moins un chiffre

  • Au moins un caractère spécial

  • Au moins cinq caractères différents

  • Aucun mot issu du dictionnaire

  • Aucun palindrome

Nom d'hôte

Lorsque vous installez NSX Manager, spécifiez un nom d'hôte qui ne contient pas de caractères non valides comme un caractère de soulignement. Si le nom d'hôte contient un caractère non valide, après le déploiement, le nom d'hôte sera défini sur nsx-manager. Pour plus d'informations sur les restrictions de nom d'hôte, reportez-vous à https://tools.ietf.org/html/rfc952 et https://tools.ietf.org/html/rfc1123.

VMware Tools

VMTools est installé sur la machine virtuelle NSX Manager exécutée sur ESXi. Ne supprimez pas ou ne mettez pas VMTools à niveau.

Système

  • Vérifiez que la configuration requise est respectée. Reportez-vous à la section Configuration système requise.

  • Vérifiez que les ports requis sont ouverts. Reportez-vous à la section Ports et protocoles.

  • Créez le réseau du groupe de ports de machines virtuelles cible, si celui-ci n'existe pas déjà. Il est recommandé de placer les dispositifs NSX-T Data Center sur un réseau de machines virtuelles de gestion.

    Si vous disposez de plusieurs réseaux de gestion, vous pouvez ajouter des itinéraires statiques aux autres réseaux à partir du dispositif NSX-T Data Center.

  • Planifiez votre schéma d'adresses IP IPv4. Dans cette version de NSX-T Data Center, IPv6 n'est pas pris en charge.

Privilèges OVF

Vérifiez que vous disposez des privilèges appropriés pour déployer un modèle OVF sur l'hôte ESXi.

Un outil de gestion pouvant déployer des modèles OVF, tels que vCenter Server ou vSphere Client. L'outil de déploiement de modèles OVF doit prendre en charge des options de configuration qui permettent la configuration manuelle.

La version de l'outil OVF doit être la 4.0 ou une version ultérieure.

Plug-in client

Le plug-in d'intégration du client doit être installé.

Note:

Lors d'une nouvelle installation de NSX Manager, d'un redémarrage ou après la modification du mot de passe admin à la première connexion, le démarrage de NSX Manager peut prendre plusieurs minutes.

Scénarios d'installation de NSX Manager

Important:

Lorsque vous installez NSX Manager à partir d'un fichier OVA ou OVF, depuis vSphere Web Client ou depuis la ligne de commande, les valeurs de propriété OVA/OVF, telles que les noms d'utilisateur, les mots de passe ou les adresses IP, ne sont pas validées avant la mise sous tension de la machine virtuelle.

  • Si vous spécifiez un nom d'utilisateur pour l'utilisateur admin ou audit, le nom doit être unique. Si vous spécifiez le même nom, il est ignoré et les noms par défaut (admin et audit) sont utilisés.

  • Si le mot de passe de l'utilisateur admin ne répond pas aux exigences de complexité, vous devez vous connecter à NSX Manager via SSH ou à la console en tant qu'utilisateur admin. Vous êtes invité à modifier le mot de passe.

  • Si le mot de passe de l'utilisateur audit ne respecte pas les exigences de complexité, le compte d'utilisateur est désactivé. Pour activer le compte, connectez-vous à NSX Manager via SSH ou à la console en tant qu'utilisateur admin et exécutez la commande set user audit pour définir le mot de passe de l'utilisateur audit (le mot de passe actuel est une chaîne vide).

  • Si le mot de passe de l'utilisateur racine ne respecte pas les exigences de complexité, vous devez vous connecter à NSX Manager via SSH ou à la console en tant que racine avec le mot de passe vmware. Vous êtes invité à modifier le mot de passe.

Attention:

Les modifications apportées à NSX-T Data Center tout en étant connecté avec les informations d'identification de l'utilisateur racine peuvent provoquer la défaillance du système et avoir éventuellement un impact sur votre réseau. Vous pouvez uniquement apporter des modifications à l'aide les informations d'identification de l'utilisateur racine en suivant les instructions de l'équipe de support de VMware.

Note:

Sur le dispositif, les services de base ne démarrent pas tant qu'un mot de passe suffisamment complexe n'est pas défini.

Après avoir déployé NSX Manager à partir d'un fichier OVA, vous ne pouvez pas modifier les paramètres IP de la machine virtuelle en mettant la machine virtuelle hors tension, puis en modifiant les paramètres OVA de vCenter Server.