La capacité de commutation logique de la plate-forme NSX-T Data Center permet d'exploiter des réseaux de couche 2 logiques isolés avec autant de souplesse et d'agilité qu'une machine virtuelle.

Un commutateur logique fournit une représentation de la connectivité de couche 2 entre plusieurs hôtes accessibles via la couche IP 3. Si vous envisagez de limiter l'accès à certains réseaux logiques à un nombre restreint d'hôtes ou si vous avez des exigences de connectivité personnalisées, il peut s'avérer nécessaire de créer des commutateurs logiques supplémentaires.

Ces applications et ces locataires nécessitent d'être isolés les uns des autres pour assurer la sécurité et l'isolement des pannes, et pour éviter les problèmes de chevauchement des adresses IP. Les points de terminaison, tant virtuels que physiques, peuvent se connecter à des segments logiques et établir une connectivité indépendamment de leur emplacement physique sur le réseau du centre de données. La virtualisation du réseau NSX-T Data Center permet en effet de dissocier l'infrastructure réseau du réseau logique (c'est-à-dire de séparer le réseau sous-jacent du réseau de superposition).