Les exigences suivantes s'appliquent à la configuration du cluster NSX Manager :

  • Dans un environnement de production, le cluster NSX Manager doit disposer de trois membres pour éviter une interruption des plans de gestion et de contrôle.

    Chaque membre du cluster doit être placé sur un hôte d'hyperviseur unique avec trois hôtes d'hyperviseur physiques au total. Cela est nécessaire pour éviter une panne de l'hôte d'hyperviseur physique unique affectant le plan de contrôle NSX. Il est recommandé d'appliquer des règles d'anti-affinité pour vous assurer que les trois membres du cluster s'exécutent sur des hôtes différents.

    L'état de fonctionnement normal de la production est un cluster NSX Manager à trois nœuds. Toutefois, vous pouvez ajouter des nœuds NSX Manager supplémentaires temporaires pour autoriser les modifications d'adresse IP.

    Important : À partir de NSX-T Data Center 2.4, NSX Manager contient le processus du plan de contrôle central NSX. Ce service est essentiel pour le fonctionnement de NSX. Si des instances de NSX Manager sont complètement perdues ou si le cluster est ramené de trois instances de NSX Manager à une seule instance de NSX Manager, vous ne pourrez pas apporter de modifications de topologie à votre environnement, et la migration vMotion des machines dépendant de NSX échouera.
  • Pour les déploiements de laboratoire et de validation technique pour lesquels il n'y a aucune charge de travail de production, vous pouvez exécuter une seule instance de NSX Manager afin d'économiser des ressources. Les nœuds NSX Manager peuvent être déployés sur ESXi ou KVM. Toutefois, les déploiements mixtes de gestionnaires sur ESXi et KVM ne sont pas pris en charge.

Important : Le nombre de sites dans un déploiement de NSX-T Data Center peut affecter la configuration requise. Reportez-vous à la section Configuration requise du cluster NSX Manager pour un site unique, deux sites et plusieurs sites.