Pour installer un cluster OpenShift, suivez les instructions de la documentation officielle OpenShift de Redhat.

Vous trouverez la documentation à l'adresse https://docs.openshift.com/container-platform/4.4/installing/installing_vsphere/installing-vsphere.html.

Exemple de install-config.yaml :
apiVersion: v1 
baseDomain: yasen.local 
compute: 
- hyperthreading: Enabled 
  name: worker 
  replicas: 0 
controlPlane: 
  hyperthreading: Enabled 
  name: master 
  replicas: 3 
metadata: 
  name: ocp 
networking: 
  networkType: ncp 
  clusterNetwork: 
  - cidr: 10.4.0.0/16 
    hostPrefix: 23 
  machineCIDR: 10.114.16.0/24 
  serviceNetwork: 
  - 172.30.0.0/16 
platform: 
  vsphere: 
    vcenter: vc.yasen.local 
    username: administrator@yasen.local 
    password: VMware1! 
    datacenter: Datacenter1 
    defaultDatastore: NFS 
pullSecret: '' 
sshKey: 'ssh-rsa xxxx' 

Assurez-vous que networkType est défini sur ncp (sensible à la casse) et que cidr est défini sur le sous-réseau souhaité.

Suite aux instructions d'installation d'OpenShift, vous devrez copier le contenu de nsx-container-plugin-operator/deploy dans le dossier <installation_directory>/manifests, puis générer ignition-configs.

Pour générer des manifestes, exécutez la commande suivante :
$ ./openshift-install create manifests --dir=<installation_directory>
Pour copier les fichiers YAML de l'opérateur de réseau NCP dans le dossier manifests, exécutez la commande suivante :
$ cp nsx-container-plugin-operator/deploy/*.yaml <installation_directory>/manifests
Pour générer ignition-configs, exécutez la commande suivante :
$ ./openshift-install create ignition-configs --dir=<installation_directory>

Utilisation de DDNS avec des nœuds OpenShift

À partir de NCP 3.0.2, vous pouvez utiliser DDNS avec les nœuds OpenShift exécutant CoreOS. Lorsque le conteneur nsx-ovs s'exécute, il arrête la connexion active sur l'hôte qui utilise DHCP et clone une nouvelle connexion à partir de celui-ci avec « NSX » ajouté au nom de la connexion existante. Cette connexion NSX a la configuration d'adresse IP des informations IP dynamiques (adresse, passerelle, DNS et domaine) à partir de la connexion d'origine. Un nouveau client DHCP est démarré à l'intérieur du conteneur pour maintenir et renouveler le bail. Si le nom DNS ou le nom de domaine change alors que nsx-ovs est en cours d'exécution, il se ferme et redémarre. Pour ce faire, les informations IP sont obtenues en premier par NetworkManager, puis par nsx-ovs. Les propriétés de connexion NSX ne peuvent pas être remplacées lorsqu'elles sont actives.