Vous pouvez utiliser VMware Site Recovery Manager™ avec NSX-T Data Center multisite version 3.0.2 ou ultérieure pour les cas d'utilisation de récupération d'urgence.

Pour obtenir des instructions détaillées sur l'utilisation de Site Recovery Manager, reportez-vous à la documentation de VMware Site Recovery Manager.

Site Recovery Manager prend en charge les workflows suivants avec NSX-T Data Center multisite :
  • Les VM NSX-T Data Center de gestion prennent en charge la récupération complète et de test des VM de gestion (prises en charge avec ou sans VIP de cluster de gestion NSX-T).
  • Les VM de calcul NSX-T Data Center prennent en charge la récupération complète et de test des VM de calcul. Les VM récupérées sur le site de récupération d'urgence disposent de leurs balises NSX et de toutes les règles de pare-feu basées sur ces balises NSX ou d'autres attributs de VM, tels que le nom de la VM. Si une VM est supprimée d'ESXi, NSX supprime la VM de son inventaire, mais enregistre ses informations de balises de VM en interne pendant 30 minutes. Si cette VM dotée du même instanceUuid est récupérée pendant cette période, elle obtient ses balises de VM d'origine. Au bout de 30 minutes, l'administrateur NSX doit reconfigurer ses balises de VM. Pour les VM sur ESXi, les valeurs instanceUUid et ID externe sont les mêmes.
    Note : Pour la migration planifiée de SRM :
    • SRM avec réplication basée sur la baie supprime les VM du site ESXi protégé et récupère ces VM sur le site ESXi de récupération. Si ce processus dure plus de 30 minutes, les VM perdent leurs balises NSX. Par conséquent, l'administrateur NSX doit reconfigurer ces balises NSX.
    • SRM avec vSphere Replication ne supprime pas les VM du site ESXi protégé. Il les met hors tension et récupère ces VM sur le site de récupération ESXi. Par conséquent, les VM ne perdent jamais leurs balises de VM.

Pour la prise en charge de la fédération NSX de Site Recovery Manager, reportez-vous à la section Utilisation de Site Recovery Manager et la fédération.