Tous les fichiers de commandes ou les commandes associés aux étapes de récupération personnalisée que vous ajoutez à un plan de récupération doivent répondre à certaines exigences.

Lorsque vous créez une étape de commande à ajouter à un plan de récupération, assurez-vous qu'elle prend en compte l'environnement dans lequel elle doit être exécutée. Les erreurs qui se produisent lors d'une étape de commande affectent l'intégrité d'un plan de récupération.

  • Vous devez démarrer le shell de commande Windows en utilisant son chemin complet sur l'hôte local. Par exemple, pour exécuter un script situé dans c:\alarmscript.bat, utilisez la ligne de commande suivante :
    c:\windows\system32\cmd.exe /c c:\alarmscript.bat
  • Les fichiers de commandes et les commandes doivent s'exécuter dans un délai de 300 secondes. Autrement, le plan de récupération s'achève avec une erreur. Pour modifier cette limite, voir Modifier les paramètres de récupération.
  • Les fichiers de commandes et commandes qui produisent des résultats contenant des caractères disposant de valeurs ASCII supérieures à 127 doivent utiliser l'encodage UTF-8. Site Recovery Manager enregistre uniquement le dernier bloc de 4 Ko des sorties script dans des fichiers de journalisation et dans l'historique de récupération. Les scripts produisant plus de sorties doivent rediriger les sorties vers un fichier plutôt que de les envoyer vers la sortie standard devant être répertoriée dans un journal.