VMware Site Recovery utilise vSphere Replication pour protéger les machines virtuelles individuelles et leurs disques virtuels en les répliquant d'une instance de vCenter Server à une autre. Cette procédure vous permet d'ajouter les machines virtuelles à des groupes de protection et des plans de récupération.

Lorsque vous configurez la réplication, vous définissez un objectif de point de récupération (RPO) pour déterminer la perte de données maximale que vous pouvez tolérer. Par exemple, un objectif de point de récupération (RPO) d'une heure vise à ce qu'une machine virtuelle ne perde pas plus d'une heure de données lors de la récupération. Pour les valeurs RPO plus petites, moins de données sont perdues au cours d'une récupération, mais une plus grande quantité de bande passante réseau est consommée pour maintenir le réplica à jour. La valeur RPO affecte la planification de la réplication, mais vSphere Replication n'adhère pas à une planification de réplication stricte.

Chaque fois qu'une machine virtuelle atteint sa cible RPO, vSphere Replication enregistre environ 3 800 octets de données dans la base de données des événements de vCenter Server. Si vous définissez un délai RPO court, vous risquez de générer un volume de données important dans la base de données. Pour réduire le volume des données conservées dans la base de données d'événements de vCenter Server, limitez le nombre de jours de conservation des données d'événements par vCenter Server. Reportez-vous à Configurer la règle de rétention de base de donnée dans le Guide de gestion de vCenter Server et des hôtes. Vous pouvez également définir un délai RPO plus long.

vSphere Replication assure la cohérence des défaillances entre tous les disques appartenant à une machine virtuelle. Si vous utilisez la mise au repos, vous pouvez obtenir un niveau de cohérence plus élevé. Les types de mise au repos disponibles varient en fonction du système d'exploitation de la machine virtuelle.

Conditions préalables

  • Vérifiez que le dispositif vSphere Replication est déployé sur les sites source et cible.
  • Vérifiez que les dispositifs vSphere Replication sont couplés.
  • Pour activer la mise au repos des machines virtuelles qui exécutent le système d'exploitation invité Linux, installez la dernière version de VMware Tools sur chaque machine Linux que vous prévoyez répliquer.

Procédure

  1. Dans vSphere Client ou vSphere Web Client, cliquez sur Site Recovery > Ouvrir Site Recovery.
  2. Dans l'onglet Accueil de Site Recovery, sélectionnez une paire de sites et cliquez sur Afficher les détails.
  3. Cliquez sur l'onglet Réplications , sélectionnez Sortant ou Entrant, puis cliquez sur Nouveau pour configurer la réplication.
  4. Sélectionnez les machines virtuelles que vous souhaitez répliquer, puis cliquez sur Suivant.
  5. Acceptez l'attribution automatique d'un serveur vSphere Replication ou sélectionnez un serveur spécifique sur le site cible et cliquez sur Suivant.
  6. Sur la page Banque de données cible, sélectionnez une banque de données sur laquelle vous souhaitez répliquer les fichiers, puis cliquez sur Suivant.
    Lors de la réplication de plusieurs machines virtuelles, vous pouvez configurer une banque de données cible différente pour chaque machine virtuelle.
  7. (Facultatif) Cochez la case Sélectionner des valeurs initiales.
    Les valeurs initiales de réplication peuvent réduire le trafic réseau au cours de la synchronisation complète initiale, mais l'utilisation accidentelle de valeurs initiales de réplication peut entraîner une perte de données.
  8. (Facultatif) Cochez ou décochez la case Inclure automatiquement les nouveaux disques dans la réplication.
    Laissez la case cochée pour inclure automatiquement les nouveaux disques dans la réplication, avec la même configuration de réplication que la machine virtuelle source. Le format de disque des disques inclus automatiquement est déterminé de la manière suivante : si tous les disques répliqués utilisent le format Identique à la source, le format Identique à la source est appliqué aux disques inclus automatiquement. Si ce n'est pas le cas, mais que tous les disques répliqués utilisent le même format, par exemple Provisionnement dynamique, le même format ( Provisionnement dynamique) est appliqué aux disques inclus automatiquement. Si tous les disques répliqués utilisent des formats différents, le format Identique à la source est appliqué aux disques inclus automatiquement.
    Si vous activez la vue Configurer une banque de données par disque, vous pouvez activer ou désactiver la réplication automatique de nouveaux disques en basculant le commutateur Nouveau disque dur.
  9. Cliquez sur Suivant.
  10. (Facultatif) Sur la page Sélectionner des valeurs initiales, passez en revue les valeurs initiales de réplication suggérées et modifiez-les si nécessaire.
    Vous pouvez sélectionner des fichiers de valeurs initiales pour chaque disque de machine virtuelle et rechercher des valeurs initiales dans le menu déroulant et en cliquant sur Parcourir.
    Les fichiers de réplication du disque sont écrits dans le répertoire du fichier des valeurs initiales.
  11. Cochez la case Les valeurs initiales sélectionnées sont correctes et cliquez sur Suivant.
  12. Sur la page Paramètres de réplication, utilisez le curseur RPO pour définir la période acceptable pendant laquelle des données peuvent être perdues en cas de panne d'un site.
    La plage de l'objectif de point de récupération (RPO) est comprise entre 5 minutes et 24 heures.
  13. (Facultatif) Pour enregistrer plusieurs instances de réplication pouvant être converties en snapshots de la machine virtuelle source lors de la récupération, sélectionnez Activer les instances à des moments précis et ajustez le nombre d'instances à conserver.
    Note : Vous pouvez conserver jusqu'à 24 instances par machine virtuelle. Par exemple, si vous configurez vSphere Replication pour conserver 6 instances de réplication par jour, le nombre maximal de jours que vous pouvez définir est de 4.

    Le nombre d'instances de réplication que vSphere Replication conserve dépend de la stratégie de rétention configurée, mais requiert également que la période de RPO soit suffisamment courte pour permettre la création de ces instances. Comme vSphere Replication ne vérifie pas si les paramètres RPO vont créer suffisamment d'instances à conserver et n'affiche pas de message d'avertissement si le nombre d'instances est insuffisant, vous devez vous assurer que vous configurez vSphere Replication pour créer les instances que vous souhaitez conserver. Par exemple, si vous réglez vSphere Replication de façon à conserver 6 instances de réplication par jour, la période de RPO ne doit pas dépasser 4 heures pour que vSphere Replication puisse créer 6 instances en 24 heures.

  14. (Facultatif) Sélectionnez la méthode de mise au repos pour le système d'exploitation invité de la machine virtuelle source.
    Note : Les options de mise au repos ne sont disponibles que pour les machines virtuelles qui prennent en charge la mise au repos. vSphere Replication ne prend pas en charge la mise au repos VSS sur Virtual Volumes.
  15. (Facultatif) Sélectionnez Activer la compression réseau pour les données VR.
    La compression des données de réplication transférées sur le réseau permet d'économiser de la bande passante et peut contribuer à réduire la quantité de mémoire tampon utilisée sur le serveur vSphere Replication. Cependant, la compression et la décompression de données nécessitent plus de ressources CPU sur le site source et sur le serveur qui gère la banque de données cible.
  16. (Facultatif) Sur la page Groupe de protection, vous pouvez éventuellement ajouter la machine virtuelle à un groupe de protection.
    Option Description
    Ajouter à un groupe de protection existant Ajoute la machine virtuelle à un groupe de protection existant.
    Ajouter à un nouveau groupe de protection Ajoute la machine virtuelle à un nouveau groupe de protection Si vous sélectionnez cette option, vous devez entrer le nom du groupe de protection.
    Ne pas ajouter maintenant à un groupe de protection Sélectionnez cette option si vous ne souhaitez pas ajouter la machine virtuelle à un groupe de protection.
  17. (Facultatif) Sur la page Plan de récupération, vous pouvez éventuellement ajouter le groupe de protection à un plan de récupération.
    Option Description
    Ajouter au plan de récupération existant Ajoute le groupe de protection à un plan de récupération existant.
    Ajouter au nouveau plan de récupération Ajoute le groupe de protection à un nouveau plan de récupération. Si vous sélectionnez cette option, vous devez entrer le nom du plan de récupération.
    Ne pas ajouter maintenant au plan de récupération Sélectionnez cette option si vous ne souhaitez pas ajouter le groupe de protection à un plan de récupération.
  18. Sur la page Prêt à terminer, vérifiez les paramètres, puis cliquez sur Terminer.