Pour modifier des informations que vous avez renseignées lors de l'installation de Site Recovery Manager Server, vous pouvez exécuter le programme d'installation de Site Recovery Manager en mode de modification.

Le processus d'installation de Site Recovery Manager Server associe l'installation à un nombre de valeurs que vous fournissez, notamment l'instance de vCenter Server à étendre, le type, le DSN et les informations d'identification de la base de données Site Recovery Manager, le certificat, et ainsi de suite. Le programme d'installation de Site Recovery Manager fournit un mode de modification qui vous permet de modifier certaines valeurs configurées lors de l'installation de Site Recovery Manager Server :

  • L'adresse Platform Services Controller, si l'instance de vCenter Server que Site Recovery Manager étend passe à un Platform Services Controller différent.
  • Le nom d'utilisateur et le mot de passe de vCenter Single Sign-On, s'ils ont été modifiés depuis l'installation de Site Recovery Manager
  • Informations pour enregistrer Site Recovery Manager avec vCenter Server
  • Télécharger ou générer un nouveau certificat
  • Le nom d'utilisateur, le mot de passe et les numéros de connexion de la base de données Site Recovery Manager
  • Le compte utilisateur sous lequel le service Site Recovery Manager Server s'exécute
Note : Si vous changez le certificat que vCenter Server ou Platform Services Controllerutilise, vous devez exécuter l'installateur de Site Recovery Manager en mode de modification. L'exécution de l'installateur Site Recovery Manager en mode de modification met à jour les empreintes de certificat de Site Recovery Manager pour refléter le nouveau certificat de vCenter Server ou Platform Services Controller.

Conditions préalables

Vérifiez que vous bénéficiez de privilèges d'administrateur sur Site Recovery Manager Server ou que vous êtes membre du groupe Administrateurs. Désactivez le Contrôle de compte d'utilisateur (UAC) avant de tenter de modifier l'opération ou sélectionnez Exécuter en tant qu'administrateur lorsque vous démarrez le programme d'installation de Site Recovery Manager

Procédure

  1. Ouvrez une session sur l'hôte Site Recovery Manager Server.
  2. Ouvrez Programmes et Fonctions à partir du panneau de configuration de Windows.
  3. Sélectionnez l'entrée VMware vCenter Site Recovery Manager, puis cliquez sur Modifier.
  4. Cliquez sur Suivant.
  5. Sélectionnez Modifier, et cliquez sur Suivant.
  6. Vérifiez ou modifiez les informations pour enregistrer l'extension de Site Recovery Manager avec Platform Services Controller, puis cliquez sur Suivant.
    Option Description
    Adresse Vous pouvez modifier l'adresse Platform Services Controller si vCenter Server a été migré vers une instance de Platform Services Controller différente après l'installation initiale de Site Recovery Manager.
    Important : Si vous modifiez l'adresse de l'instance de Platform Services Controller, vous devez reconfigurer la connexion entre les sites Site Recovery Manager après avoir mis à jour l'installation.
    Port HTTPS Modifiez le port Platform Services Controller s'il a changé après l'installation initiale de Site Recovery Manager.
    Nom d'utilisateur Modifiez le nom d'utilisateur vCenter Single Sign-On, s'il a été modifié depuis l'installation initiale.
    Mot de passe Entrez le mot de passe vCenter Single Sign-On.
  7. À l'invite, vérifiez le certificat de Platform Services Controller et cliquez sur Accepter pour l'accepter.
  8. Vérifiez l'instance de vCenter Server étendue par Site Recovery Manager, puis cliquez sur Suivant.
    Vous ne pouvez pas utiliser le mode de modification de l'installateur pour modifier l'instance de vCenter Server étendue par Site Recovery Manager.
  9. Vérifiez ou modifiez les informations pour enregistrer l'extension de Site Recovery Manager avec vCenter Server, puis cliquez sur Suivant.
    Option Description
    Adresse électronique de l'administrateur Modifiez cette valeur si l'administrateur de Site Recovery Manager a changé après l'installation de Site Recovery Manager Server.
    Hôte local Adresse de l'hôte sur lequel Site Recovery Manager Server est exécuté. Si vous modifiez cette valeur, vous devez régénérer le certificat ou fournir un nouveau certificat qui comprend la nouvelle adresse dans Étape 10.
    Important : Pour faciliter les modifications d'adresse IP dans votre infrastructure, fournissez un nom de domaine complet (FQDN) chaque fois que possible, plutôt qu'une adresse IP.
    Port de l'écouteur Port utilisé pour tout le trafic HTTPS entre Site Recovery Manager Server et vCenter Server.
  10. Sélectionnez un type de certificat et cliquez sur Suivant.
    Option Description
    Générer automatiquement un certificat Sélectionnez cette option pour générer automatiquement un nouveau certificat.
    Utiliser un fichier de certificat PKCS #12. Sélectionnez cette option pour télécharger un nouveau certificat personnalisé.
    Utiliser le certificat existant Sélectionnez cette option pour conserver le certificat actuel. Si le certificat installé est invalide, cette option n'est pas disponible.
    Si vous ne sélectionnez pas Utiliser le certificat existant, un message s'affiche pour demander des informations supplémentaires, telles que l'emplacement du certificat ou les chaînes à utiliser pour l'organisation et l'unité d'organisation.
    Important : Si vous modifiez la valeur d' Hôte local pour Site Recovery Manager Server dans Étape 9, vous devez sélectionner Générer automatiquement un certificat pour régénérer le certificat ou sélectionner Utiliser un fichier de certificat PKCS #12 pour télécharger un certificat qui comprend la nouvelle adresse de Site Recovery Manager Server. Si vous sélectionnez Utiliser le certificat existant, la modification de l'installation réussit, mais la tentative de la connexion à Site Recovery Manager échoue parce que le certificat contient une adresse incorrecte pour l'hôte de Site Recovery Manager Server.
  11. Vérifiez ou modifiez les informations de configuration de la base de données et cliquez sur Suivant.
    Si vous avez sélectionné la base de données intégrée lors de l'installation de Site Recovery Manager, vous ne pouvez pas modifier l'installation pour utiliser une base de données externe, ou l'inverse.
    Option Description
    Nom de la source de données DSN de la base de données Site Recovery Manager. Cela ne s'affiche que si vous utilisez la base de données intégrée. Cette valeur ne peut pas être modifiée.
    Nom d'utilisateur de la base de données Un ID d'utilisateur valide pour la base de données spécifiée. Modifiez cette valeur si le compte d'utilisateur de la base de données a changé après l'installation de Site Recovery Manager Server.
    Mot de passe de base de données Le mot de passe pour l'ID d'utilisateur spécifié. Modifiez cette valeur si le mot de passe du compte d'utilisateur de la base de données a changé après l'installation de Site Recovery Manager Server. Dans tous les cas, une valeur doit être entrée.
    Port de base de données Cela ne s'affiche que si vous utilisez la base de données intégrée. Cette valeur ne peut pas être modifiée.
    Nombre de connexions Modifiez la taille du pool de la connexion initiale. Si toutes les connexions sont utilisées et qu'une nouvelle est nécessaire, une connexion est créée tant que le nombre de connexions ne dépasse pas le nombre maximal de connexions autorisées. Il est plus rapide pour Site Recovery Manager d'utiliser une connexion à partir du pool plutôt que d'en créer une nouvelle. La valeur maximale que vous pouvez définir dépend de la configuration de votre base de données. Dans la plupart des cas, il n'est pas nécessaire de modifier ce paramètre. Avant de modifier ce paramètre, consultez votre administrateur de base de données. Une valeur trop élevée peut provoquer des erreurs de base de données.
    Nombre maximal de connexions Entrez le nombre maximal de connexions de base de données pouvant être ouvertes simultanément. La valeur maximale que vous pouvez définir dépend de la configuration de votre base de données. Si l'administrateur de la base de données a restreint le nombre de connexions pouvant être ouvertes par la base de données, cette valeur ne peut pas dépasser ce nombre. Dans la plupart des cas, il n'est pas nécessaire de modifier ce paramètre. Avant de modifier ce paramètre, consultez votre administrateur de base de données. Une valeur trop élevée peut provoquer des erreurs de base de données.
  12. Cochez ou décochez la case Utiliser le compte du système local pour modifier le compte d'utilisateur sous lequel le service Site Recovery Manager Server s'exécute et cliquez sur Suivant.
    • Si vous décochez Utiliser le compte du système local, vous devez indiquer le nom d'utilisateur et le mot de passe d'un compte d'utilisateur valide.
    • Si vous utilisez SQL Server avec l'authentification Windows intégrée, la zone de texte du nom d'utilisateur affiche le nom d'utilisateur du compte qui exécute le programme d'installation et vous ne pouvez pas la modifier.
  13. Cliquez sur Installer pour modifier l'installation.
    Le programme d'installation effectue les modifications demandées, puis redémarre Site Recovery Manager Server.

Que faire ensuite

Une fois l'opération de modification terminée et que Site Recovery Manager Server redémarre, connectez-vous à vSphere Web Client pour vérifier la connexion entre les sites. Si la connexion est interrompue ou si vous avez modifié l'adresse de l'instance de Platform Services Controller, reconfigurez le couplage de sites. Pour obtenir des instructions sur la reconfiguration du couplage de sites, reportez-vous à la section Reconfigurer la connexion entre les sites.