Vous devez configurer Site Recovery Manager pour protéger votre déploiement de Workspace ONE Access. Sécurisez cette protection en installant et en configurant correctement Site Recovery Manager.

Préparer l'environnement

Avant de configurer Site Recovery Manager, configurez l'environnement approprié.

Confirmez que votre déploiement remplit les conditions préalables suivantes sur chaque site.

  • Configurez ESXi 6.7 u2 ou version ultérieure sur le site protégé et le site de récupération.
  • Mettez à jour VMware Tools vers la dernière version.
  • Installez Site Recovery Manager 8.1 ou version ultérieure sur chaque hôte ESXi.

    Pour obtenir les instructions d'installation de Site Recovery Manager, reportez-vous à la version respective du guide Installation et configuration de Site Recovery Manager.

  • Vérifiez que le site protégé et le site de récupération sont connectés sur le même VLAN, couche 2 sur couche 3 ou VLAN étiré.
  • Pour Workspace ONE Access 19.03 uniquement, procédez comme indiqué dans l'article de la base de connaissances VMware https://kb.vmware.com/s/article/74709, afin d'améliorer le redémarrage du cluster Elasticsearch complet.
  • Vérifiez que vous avez correctement déployé Workspace ONE Access sur le site protégé.
Tableau 1. Composants de récupération d'urgence par site
Site A - Protégé Site B - Récupération
vCenter Server 1 vCenter Server 2
vSphere Replication 1 ou réplication basée sur la baie 1 vSphere Replication 2 ou réplication basée sur la baie 2
Site Recovery Manager 1 Site Recovery Manager 2

Configurer Workspace ONE Access sur chaque site

Installer et configurer Workspace ONE Access. Pour fournir une haute disponibilité au sein du centre de données, utilisez plusieurs nœuds de service Workspace ONE Access. Un déploiement standard est généralement constitué de trois nœuds de service. Cependant, vous pouvez configurer un seul nœud de service pour les déploiements de petite taille non stratégiques. Déployez les composants sur le site protégé et répliquez le déploiement sur le site de récupération.

L'exemple suivant est un déploiement avec des nœuds à trois services, deux instances de connecteur externes et une base de données externe.

Architecture de récupération d'urgence avec VMware Site Recovery Manager
Tableau 2. Déploiement de cluster Workspace ONE Access typique sur le site protégé
Site A - déploiement de Workspace ONE Access sur le site protégé
Base de données externe
Nœud de service 1
Nœud de service 2
Nœud de service 3
Connector 1
Connector 2

Si vous utilisez la fonctionnalité SQL Server Always On, vous n'avez pas besoin de protéger SQL à l'aide de Site Recovery Manager, ce qui réduit les groupes de protection Site Recovery Manager à des machines virtuelles Workspace ONE Access uniquement.

Certaines tâches clés que vous devez effectuer pour configurer et utiliser Site Recovery Manager pour Workspace ONE Access comprennent les tâches suivantes.
  • Configurer un type de technologie de réplication, vSphere Replication ou une réplication basée sur la baie. Reportez-vous à la documentation appropriée, par exemple au guide Administration de Site Recovery Manager et, si vous utilisez vSphere Replication, consultez également le guide Administration de VMware vSphere Replication.
  • Créer des groupes de protection. Reportez-vous à la documentation appropriée, par exemple au guide Administration de Site Recovery Manager, en particulier les informations sur la création et la gestion de groupes de protection basés sur le type de technologie de réplication que vous utilisez.
  • Créer et modifier un plan de récupération. Consultez le guide Administration de Site Recovery Manager et les sections de celui-ci sur la création et la modification d'un plan de récupération.
  • Tester et exécuter un plan de récupération. Reportez-vous à la section Tester et exécuter un plan de récupération et au guide Administration de Site Recovery Manager.
  • Effectuer un retour arrière. Reportez-vous à la section Effectuer un retour arrière après une récupération d'urgence ou une migration planifiée et au guide Administration de Site Recovery Manager.