Si vous souhaitez gagner du temps en autorisant les utilisateurs à s'auto-enrôler, prenez en compte les éléments suivants.

Considération 1 : propriété des terminaux

  • Vos utilisateurs ont-ils déjà des terminaux professionnels attribués ? Si c'est le cas, il est plus pratique d'autoriser les utilisateurs à procéder eux-mêmes à l'enrôlement plutôt que de collecter chaque terminal pour le préenrôler.
  • Vos utilisateurs partagent-ils les terminaux ou utilisent-ils leurs propres appareils ? S'ils ne partagent pas les terminaux, vous pouvez alors confier la responsabilité de l'inscription de ceux -ci à chaque utilisateur.

Considération 2 : détection automatique

Associez-vous votre domaine de messagerie d'entreprise à l'environnement Workspace ONE UEM ? Ce processus, connu sous le nom de détection automatique, signifie que les utilisateurs n'ont besoin que de leur adresse e-mail et de leurs identifiants. L'URL d'enrôlement et l'ID de groupe sont entrés automatiquement.

Consultez également Configuration de l'enrôlement par détection automatique à partir d'un sous-groupe organisationnel et Configuration de l'enrôlement par détection automatique à partir d'un groupe organisationnel parent.

Considération 3 : enrôlement direct de Workspace ONE

L'enrôlement direct de Workspace ONE est une fonction qui convient parfaitement à l'auto-enrôlement. Une fois activés, tous les terminaux qualifiés qui se connectent au groupe organisationnel d'enrôlement sont immédiatement enrôlés. Une fois l'installation terminée, l'utilisateur final peut accepter d'installer les applications sélectionnées par l'entreprise ou refuser leur installation.

Pour plus d'informations, consultez la section Enrôlement direct de Workspace ONE.