La liste de contrôle de vSphere HA contient les spécifications que vous devez connaître pour pouvoir créer et utiliser un cluster vSphere HA.

Spécifications applicables à un cluster vSphere HA

Consultez cette liste avant de configurer un cluster vSphere HA. Pour plus d'informations, suivez les références croisées appropriées ou consultez Créer un cluster vSphere HA.

  • Tous les hôtes doivent disposer d'une licence pour vSphere HA.

  • Le cluster doit contenir deux hôtes au minimum.

  • Tous les hôtes doivent être configurés avec des adresses IP statiques. Si vous utilisez DHCP, vérifiez que l'adresse de chaque hôte est conservée après les redémarrages.

  • Il doit y avoir au moins un réseau de gestion commun parmi tous les hôtes mais il est recommandé d'en avoir au moins deux. Les réseaux de gestion diffèrent selon la version de l'hôte que vous utilisez.

    • Hôtes ESX - réseau de la console du service.

    • Hôtes ESXi antérieurs à la version 4.0 - Réseau VMkernel.

    • Hôtes ESXi version 4.0 et ultérieures - Réseau VMkernel avec case Traffic de gestion cochée.

    Reportez-vous à la section Meilleures pratiques pour la mise en réseau.

  • Pour vous assurer que toutes les machines virtuelles peuvent être exécutées sur n'importe quel hôte du cluster, tous les hôtes doivent avoir accès aux même réseaux et banques de sonnées de machines virtuelles. De même, les machines virtuelles doivent se trouver sur des stockages partagés, et non locaux, sinon il ne peut pas y avoir de basculement en cas de défaillance de l'hôte.

    Remarque :

    vSphere HA utilise le signal de pulsation de banque de données pour différencier les hôtes partitionnés, isolés ou défaillants. Par conséquent, s'il ya des banques de données plus fiables dans votre environnement, configurez vSphere HA pour leur donner la préférence.

  • Le fonctionnement de surveillance des machines virtuelles nécessite l'installation des outils VMware. Reportez-vous à la section Surveillance des VM et applications.

  • vSphere HA prend en charge IPv4 et IPv6. Un cluster utilisant à la fois ces deux versions de protocole est cependant plus susceptible d'entraîner une partition de réseau.