Après avoir suivi toutes les étapes nécessaires à l'activation de vSphere Fault Tolerance pour votre cluster, vous pouvez utiliser cette fonction en l'activant sur des machines virtuelles individuelles.

L'option permettant d'activer Fault Tolerance n'est pas disponible (grisée) si l'une de ces conditions s'applique :

  • La machine virtuelle réside sur un hôte qui n'a pas de licence pour la fonction.

  • La machine virtuelle réside sur un hôte qui est en mode maintenance ou standby.

  • La machine virtuelle est déconnectée ou orpheline (son fichier .vmx n'est pas accessible).

  • L'utilisateur n'a pas l'autorisation d'activer la fonction.

Si l'option pour activer Fault Tolerance est disponible, cette tâche doit encore être validée et peut échouer si certaines conditions n'est pas remplies.

Contrôles de validation pour l'activation de Fault Tolerance

Plusieurs contrôles de validation sont exécutés sur une machine virtuelle avant de pouvoir activer Fault Tolerance.

  • Le contrôle de certificat SSL doit être activé dans les paramètres de vCenter Server.

  • L'hôte doit se trouver dans un cluster vSphere HA ou un cluster mixte vSphere HA et DRS.

  • L'hôte doir avoir ESX/ESXi 4.0 ou ultérieur installé.

  • La machine virtuelle ne doit pas avoir plusieurs vCPU.

  • La machine virtuelle ne doit pas avoir de snapshots.

  • La machine virtuelle ne doit pas être un modèle.

  • La machine virtuelle ne doit pas avoir vSphere HA désactivé.

  • Aucun périphérique vidéo dont la 3D est activée ne doit être présent sur la machine virtuelle.

Plusieurs vérifications de validation supplémentaires sont effectuées pour les machines virtuelles sous tension (ou celles qui sont en cours de mise sous tension).

  • Le BIOS des hôtes où résident les machines virtuelles tolérantes aux pannes doit avoir la virtualisation matérielle (HV, Hardware Virtualization) activée.

  • L'hôte qui prend en charge la machine virtuelle principale doit avoir un processeur qui prend en charge Fault Tolerance.

  • L'hôte qui prend en charge la machine virtuelle secondaire doit avoir un processeur qui prend en charge Fault Tolerance et dont la famille ou le modèle de CPU est le même que l'hôte qui prend en charge la machine virtuelle principale.

  • Les composants matériels doivent être certifiés compatibles avec Fault Tolerance. Pour en avoir la confirmation, consultez le Guide de compatibilité VMware sur http://www.vmware.com/resources/compatibility/search.php et sélectionnez Recherche par ensembles compatibles Fault Tolerance.

  • La combinaison du système de la machine virtuelle d'exploitation invité et le processeur doit être prise en charge par Fault Tolerance (par exemple, Solaris de 32 bits sur des processeurs AMD n'est pas actuellement pris en charge). Consultez l'article de la base de connaissances de VMware sur http://kb.vmware.com/kb/1008027 pour obtenir des informations sur les combinaisons de processeurs et les systèmes d'exploitation clients pris en charge.

  • La configuration de la machine virtuelle doit être valide pour être utilisée avec une Fault Tolerance (par exemple, la configuration ne peut comporter aucun périphérique non pris en charge.).

Quand votre effort d'activation de Fault Tolerance pour une machine virtuelle réussit aux contrôles de validation, la machine virtuelle secondaire est créée. Le placement et le statut immédiat de la machine virtuelle secondaire dépendent de l'état sous tension ou hors tension de la machine virtuelle principale quand vous avez activé Fault Tolerance.

Si la machine virtuelle principale est sous tension :

  • L'état complet de la machine virtuelle principale est copié et la machine virtuelle secondaire est créée, placée sur un hôte compatible distinct et mise sous tension si elle passe le contrôle d'admission.

  • Le statut de Fault Tolerance affiché pour la machine virtuelle est protégée.

Si la machine virtuelle principale est hors tension :

  • La machine virtuelle secondaire est créée immédiatement et enregistrée dans le cluster d'un hôte (Il doit être enregistré sur un hôte plus approprié lorsqu'il est mis sous tension.)

  • La machine virtuelle secondaire est mise sous tension seulement après la mise sous tension de la machine virtuelle principale.

  • Le statut de Fault Tolerance affiché pour la machine virtuelle est Non protégée, VM pas en exécution.

  • Quand vous essayez de mettre sous tension la machine virtuelle primaire après l'activation de Fault Tolerance, les contrôles supplémentaires de validation sont exécutés. Pour mettre sous tension correctement, la machine virtuelle ne doit pas employer la paravirtualisation (VMI).

    Après le passage de ces contrôles, les machines virtuelles principales et secondaires sont mises sous tension et placées sur les hôtes distincts et compatibles. Le statut de Fault Tolerance de la machine virtuelle est marqué comme Protégée.