Vous devez respecter certaines directives lors de la configuration de Fault Tolerance.

  • En plus des machines virtuelles non tolérantes aux pannes, vous ne devez pas avoir plus de quatre machines virtuelles (principales ou secondaires) tolérantes aux pannes par hôte unique. Le nombre de machines virtuelles tolérantes aux pannes que vous pouvez faire tourner en toute sécurité sur chaque hôte est fonction de la taille et de la charge de travail, variables, de l'hôte ESXi et des machines virtuelles.

  • Si vous accédez au stockage partagé par NFS, utilisez du matériel NAS dédié avec au moins une carte réseau 1 Gbit pour atteindre les performances réseaux requises pour le bon fonctionnement de Fault Tolerance.

  • Veillez à ce qu'un pool de ressources contenant des machines virtuelles tolérantes aux pannes dispose de réserves de mémoire dépassant la capacité de mémoire des machines virtuelles. La réserve de mémoire d'une machine virtuelle tolérante aux pannes est définie par la taille de la mémoire de la machine virtuelle lorsque Fault Tolerance est activée. Sans cet excédent de pool de ressources, il risque de ne pas y avoir de mémoire disponible comme capacité supplémentaire.

  • Utilisez 16 disques virtuels au maximum par machine virtuelle tolérante aux pannes.

  • Pour assurer la redondance et une protection maximale de Fault Tolerance, il est recommandé d'avoir au minimum trois hôtes par cluster. Dans une situation de basculement, on dispose ainsi d'un hôte capable de gérer la nouvelle machine virtuelle secondaire qui est créée.