Cette section présente plusieurs exemples de meilleures pratiques relatives à Auto Deploy et vous aide à comprendre comment définir la mise en réseau, configurer vSphere HA ou optimiser votre environnement pour Auto Deploy. Pour obtenir plus d'informations sur les meilleures pratiques, consultez la base de connaissances VMware.

Meilleures pratiques relatives à Auto Deploy et à vSphere HA

Vous pouvez améliorer la disponibilité des machines virtuelles exécutées sur les hôtes disposant de la fonction Auto Deploy en suivant ces meilleures pratiques.

Certains environnements configurent les hôtes disposant de la fonction Auto Deploy avec un commutateur distribué ou configurent les machines virtuelles exécutées sur les hôtes avec Auto Start Manager. Dans ces environnements, déployez le système vCenter Server afin que sa disponibilité corresponde à celle du serveur Auto Deploy. Plusieurs approches sont possibles.

  • Dans la validation technique de l'environnement, vous déployez le système vCenter Server et le serveur Auto Deploy sur le même système. Dans toutes les autres situations, installez les deux serveurs sur des systèmes distincts.

  • Déployer vCenter Server Heartbeat.

    VMware vCenter Server Heartbeat assure la haute disponibilité de vCenter Server en protégeant l'infrastructure virtuelle et de cloud contre les pannes liées aux applications, aux configurations, au système d'exploitation ou au matériel.

  • Déployez le système vCenter Server dans une machine virtuelle. Exécutez la machine virtuelle vCenter Server dans un cluster sur lequel vSphere HA est activé et configurez la machine virtuelle avec une priorité de redémarrage élevée pour vSphere HA. Incluez au moins deux hôtes dans le cluster qui ne sont pas gérés par Auto Deploy et raccordez la machine virtuelle vCenter Server à ces hôtes en utilisant une règle (le DRS de vSphere HA nécessitait une machine virtuelle pour la règle d'hôte). Vous pouvez configurer la règle puis désactiver le DRS si vous ne souhaitez pas utiliser le DRS dans le cluster. Plus les hôtes non gérés par Auto Deploy seront nombreux, plus votre résistance aux défaillances d'hôtes sera élevée.

    Remarque :

    Cette approche n'est pas appropriée si vous utilisez Auto Start Manager parce que cette fonction n'est pas prise en charge dans un cluster activé pour vSphere HA.

Meilleures pratiques de mise en réseau d'Auto Deploy

Évitez les problèmes de mise en réseau en suivant les meilleures pratiques de mise en réseau d'Auto Deploy.

Auto Deploy et IPv6

Du fait qu'Auto Deploy exploite l'infrastructure iPXE, chaque hôte doit avoir une adresse IPv4. Vous pouvez utiliser ces hôtes dans un déploiement en mode mixte où chaque hôte a une adresse IPv4 et une adresse IPv6.

Allocation d'adresse IP

Il est recommandé d'utiliser les réservations DHCP pour l'allocation d'adresses. Les adresses IP fixes sont prises en charge par le mécanisme de personnalisation d'hôte, mais il n'est pas recommandé d'entrer des données pour chaque hôte.

Considérations VLAN

Il est recommandé d'utiliser Auto Deploy dans des environnements qui n'utilisent pas de VLAN.

Si vous avez l'intention d'utiliser Auto Deploy dans un environnement qui utilise des VLAN, vous devez vous assurer que les hôtes que vous souhaitez approvisionner peuvent atteindre le serveur DHCP. Le mode d'affectation des hôtes à un VLAN dépend de la configuration de votre site. L'ID de VLAN peut être attribuée par le commutateur ou par le routeur, ou vous pouvez configurer l'ID de VLAN dans le BIOS de l'hôte ou par l'intermédiaire du profil d'hôte. Contactez votre administrateur réseau pour déterminer les mesures à prendre afin de permettre aux hôtes d'atteindre le serveur DHCP.

Meilleures pratiques relatives à Auto Deploy et à VMware Tools

Lorsque vous provisionnez des hôtes avec Auto Deploy, vous pouvez sélectionner un profil d'image qui inclut VMware Tools ou sélectionner la plus petite image associée au profil d'image qui ne contient pas VMware Tools.

Vous pouvez télécharger deux profils d'image depuis le site de téléchargement de VMware.

  • xxxxx-standard : Un profil d'image qui inclut les fichiers binaires de VMware Tools, requis par le système d'exploitation invité qui s'exécute dans une machine virtuelle. L'image est généralement nommée esxi-5.0.version-xxxxx-standard.

  • xxxxx-no-tools : Un profil d'image qui n'inclut pas les fichiers binaires de VMware Tools. Ce profil d'image est généralement plus petit, dispose d'un dépassement de mémoire inférieur et démarre plus rapidement dans un environnement PXE-boot. Cette image est généralement nommée esxi- version-xxxxx-no-tools

À partir de vSphere 5.0 Update 1, vous pouvez déployer ESXi en utilisant l'une des images.

  • Si le délai de démarrage du réseau n'a aucune importance et que votre environnement dispose de suffisamment de mémoire et de dépassement de stockage supplémentaires, choisissez l'image qui inclut VMware Tools.

  • Si vous considérez que le délai de démarrage du réseau est trop lent lorsque vous utilisez l'image standard, ou si vous souhaitez économiser de l'espace sur les hôtes, vous pouvez utiliser le profil d'image xxxxx-no-tools et placer les fichiers binaires des outils sur le stockage partagé.

Procédez de la façon suivante si vous décidez d'utiliser le profil d'image xxxxx-no-tools.

  1. Démarrez un hôte ESXi qui n'était pas provisionné avec Auto Deploy.

  2. Copiez le répertoire /productLocker depuis l'hôte ESXi vers un stockage partagé.

  3. Modifiez la variable UserVars.ProductLockerLocation pour pointer vers le répertoire /productLocker.

    1. Dans vSphere Web Client, sélectionnez l'hôte de référence et cliquez sur l'onglet Gérer.

    2. Sélectionnez Paramètres et cliquez sur Paramètres système avancés.

    3. Filtrez par uservars et sélectionnez UserVars.ProductLockerLocation.

    4. Cliquez sur l'icône crayon et modifiez l'emplacement de façon qu'il pointe vers le stockage partagé.

  4. Créez un profil d'hôte à partir de l'hôte de référence.

  5. Créez une règle Auto Deploy qui attribue le profil d'image xxxxx-no-tools et le profil d'hôte de l'hôte de référence aux autres hôtes.

  6. Démarrez vos hôtes cibles avec cette règle de façon qu'ils détectent l'emplacement du répertoire productLocker de l'hôte de référence.

Meilleures pratiques de gestion de la charge d'Auto Deploy

Le démarrage simultané d'un grand nombre d'hôtes augmente considérablement la charge sur le serveur Auto Deploy. Comme Auto Deploy est un serveur Web par essence, vous pouvez utiliser les technologies de mise à l'échelle de serveur Web existantes pour répartir la charge. Par exemple, un ou plusieurs proxys inverses de mise la mise en cache de serveur proxy peut être utilisée avec Auto Deploy. Les proxys inverses gèrent les fichiers statiques qui composent la majorité de l'image de démarrage ESXi Configurez le proxy inverse pour mettre en cache le contenu statique et transmettre toutes les demandes via le serveur Auto Deploy. Voir la vidéo VMware Technical Publications Utilisation de l'inversion des serveurs proxy Web pour vSphere Auto Deploy.

Configurez les hôtes pour qu'ils démarrent depuis le proxy inverse en utilisant plusieurs serveurs TFTP, un pour chaque serveur proxy inverse. Enfin, configurez le serveur DHCP pour qu'il envoie des hôtes différents à des serveurs TFTP différents.

Lorsque vous démarrez les hôtes, le serveur DHCP les envoie vers d'autres serveurs TFTP. Chaque serveur TFTP envoie les hôtes vers un autre serveur, soit le serveur d'Auto Deploy, soit un serveur proxy inverse, réduisant ainsi considérablement la charge sur le serveur d'Auto Deploy.

Après une coupure de courant importante, VMware vous recommande de rétablir les hôtes cluster par cluster. Si vous rétablissez plusieurs clusters en même temps, le serveur Auto Deploy pourrait rencontrer des goulots d'étranglement au niveau du CPU. Tous les hôtes apparaissent après un délai potentiel. Le goulot d'étranglement est moins sévère si vous configurez le proxy inverse.

Meilleures pratiques de journalisation et de dépannage de vSphere Auto Deploy

Pour résoudre les problèmes que vous rencontrez avec vSphere Auto Deploy, utilisez les informations de journalisation d'Auto Deploy de vSphere Web Client et configurez votre environnement de manière à envoyer les informations de journalisation et les vidages de mémoire aux hôtes distants.

Journaux Auto Deploy

  1. Lorsque vSphere Web Client est connecté au système vCenter Server sur lequel Auto Deploy est enregistré, accédez à la liste d'inventaire et sélectionnez le système vCenter Server.

  2. Cliquez sur l'onglet Gérer, sélectionnez Paramètres et cliquez sur Auto Deploy.

  3. Cliquez sur Télécharger le journal pour télécharger le fichier journal.

    Dans le volet Paramètres d'Auto Deploy, vous pouvez télécharger un fichier ZIP de démarrage TFTP et télécharger des fichiers journaux d'AutoDeploy

Configuration de Syslog

Configurez un serveur Syslog distant. Pour obtenir plus d'informations sur la configuration du serveur Syslog, consultez la documentation vCenter Server et gestion des hôtes. Configurez le premier hôte que vous démarrez pour utiliser le serveur syslog distant et appliquer le profil de cet hôte à tous les autres hôtes cibles. Vous pouvez également installer et utiliser vSphere Syslog Collector, un outil de support de vCenter Server qui offre une architecture unifiée pour la journalisation du système et qui permet la journalisation du réseau et la combinaison de journaux de plusieurs hôtes.

Configuration d'ESXi Dump Collector

Les hôtes disposant de la fonction Auto Deploy ne possèdent pas de disque local pour stocker les vidages de mémoire. Installez ESXi Dump Collector et configurez le premier hôte pour diriger tous les vidages de mémoire vers ESXi Dump Collector et appliquez le profil d'hôte de cet hôte à tous les autres hôtes. Reportez-vous à Configurer ESXi Dump Collector avec ESXCLI.

Utiliser Auto Deploy dans un environnement de production

Lorsque vous passez d'une configuration de validation technique à un environnement de production, veillez à rendre l'environnement résilient.