Avant d'installer vCenter Single Sign-On, Inventory Service et vCenter Server, vérifiez les conditions préalables.

Éléments nécessaires à la compréhension et la préparation du processus d'installation

Configuration système requise

  • Vérifiez que votre système répond aux configurations requises énumérées dans Configurations matérielles requises pour vCenter Server, vSphere Web Client, vCenter Inventory Service et vCenter Single Sign-On et Configuration logicielle requise pour vCenter Server, et que les ports requis sont ouverts, comme indiqué dans Ports requis pour vCenter Server.

  • Avant d'installer ou de mettre à niveau un produit vSphere, synchronisez les horloges de toutes les machines sur le réseau vSphere. Reportez-vous à la section Synchronisation des horloges sur vSphere Network.

  • Vérifiez que le nom DNS de la machine hôte vCenter Server correspond au nom réel de l'ordinateur.

  • Vérifiez que le nom d'hôte de la machine sur laquelle vous installez vCenter Server est conforme aux directives RFC 1123.

  • Le chemin d'installation de vCenter Server doit être compatible avec l'installation pour Microsoft Active Directory Application Mode (ADAM/AD LDS). Le chemin d'installation ne peut pas contenir les caractères suivants : caractères non-ASCII, la virgule (,), le point (.), le point d'exclamation (!), le symbole de livre (#), le symbole at (@) et le symbole de pourcentage (%).

  • Assurez-vous que le système sur lequel vous installez vCenter Server n'est pas un contrôleur de domaine Active Directory.

  • Sur chaque système qui exécute vCenter Server, vérifiez que le compte utilisateur de domaine possède les autorisations suivantes :

    • Membre du groupe Administrateurs

    • Agir en tant que partie du système d’exploitation

    • Ouvrir une session en tant que service

  • vCenter Server nécessite que Microsoft .NET 3.5 SP1 Framework soit installé sur votre système. Si ce n'est pas le cas, le programme d'installation de vCenter Server l'installera. L'installation du logiciel .NET 3.5 SP1 peut nécessiter une connectivité Internet pour télécharger des fichiers supplémentaires.

  • Si le système que vous utilisez pour l'installation de vCenter Server appartient à un groupe de travail plutôt qu'à un domaine, les fonctionnalités ne seront pas toutes disponibles sur vCenter Server. S'il est assigné à un groupe de travail, le système vCenter Server n'est pas en mesure de découvrir tous les domaines et systèmes disponibles sur le réseau lorsqu'il utilise certaines fonctionnalités. Votre machine doit être connectée à un domaine si vous souhaitez ajouter des sources d'identité Active Directory après l'installation. Pour déterminer si le système appartient à un groupe de travail ou à un domaine, cliquez avec le bouton droit sur Poste de travail. Cliquez sur Propriétés puis sur l'onglet Nom de l'ordinateur. L'onglet Nom de l'ordinateur affiche soit une étiquette de groupe de travail, soit une étiquette de nom de domaine.

  • Vérifiez que le compte NETWORK SERVICE dispose d'une autorisation de lecture seule sur le dossier dans lequel vCenter Server est installé et sur le registre HKLM.

  • Pendant l'installation, vérifiez que la connexion entre la machine et le contrôleur de domaine fonctionne.

  • Avant d'installer vCenter Server, dans le panneau de configuration Outils d'administration de l'instance de vCenter Single-Sign On dans laquelle vous allez enregistrer vCenter Server, vérifiez que les services suivants sont démarrés : Service de certificats VMware, service d'annuaire VMware, service du gestionnaire d'identité VMware, service VMware KDC et tcruntime-C-ProgramData-VMware-cis-runtime-VMwareSTSService.

  • Vous devez vous connecter comme membre du groupe Administrateurs sur la machine hôte avec un nom d'utilisateur qui ne contient pas de caractères non-ASCII.

Configuration réseau requise

  • Vérifiez que le nom de domaine complet (FQDN) du système où vous installerez vCenter Server peut être résolu. Pour ce faire, tapez nslookup your_vCenter_Server_fqdn dans l'invite de ligne de commande. Si le FQDN peut être résolu, la commande nslookup renvoie l'IP et le nom de la machine du contrôleur de domaine.

  • Vérifiez que la recherche DNS inversée renvoie un nom de domaine complet lorsque vous l'interrogez sur l'adresse IP de vCenter Server. Lorsque vous installez vCenter Server, l'installation du composant du serveur Web qui prend en charge vSphere Web Client échoue si le programme d'installation ne peut rechercher le nom de domaine complet de vCenter Server à partir de son adresse IP. La recherche inversée est implémentée en utilisant les enregistrements PTR. Pour créer un enregistrement PTR, consultez la documentation de votre système d'exploitation hôte vCenter Server.

  • Vérifiez qu'aucune traduction d'adresse réseau (NAT) n'existe entre le système vCenter Server et les hôtes qu'il gérera.

  • Installez vCenter Server, comme tous les autres serveurs réseau, sur une machine avec une adresse IP fixe et un nom DNS connu, pour que les clients puissent accéder sans problème au service. Assignez une adresse IP statique et un nom d'hôte au serveur Windows qui hébergera le système vCenter Server. Cette adresse IP doit avoir un enregistrement de DNS (système de nom de domaine) (interne). Assurez-vous que l'interface de gestion des hôtes ESXi obtient une résolution DNS valide depuis vCenter Server et tous les clients vSphere Web Client. De même, vérifiez que vCenter Server obtient une résolution DNS valide depuis tous les hôtes ESXi et tous les clients vSphere Web Client. Si vous utilisez DHCP et non une adresse IP statique pour vCenter Server, assurez-vous que le nom de l'ordinateur vCenter Server est mis à jour dans le service de nom de domaine (DNS). Exécutez une commande ping avec le nom de l'ordinateur pour tester la connexion. Par exemple, si le nom de l'ordinateur est host-1.company.com, exécutez la commande suivante dans l'invite de commande Windows :

    ping host-1.company.com

    Si vous arrivez à faire un ping du nom de l'ordinateur, ce nom est mis à niveau dans le DNS.

  • Si vous prévoyez d'utiliser Active Directory en tant que source d'identité, vérifiez qu'il est correctement configuré. Le DNS de la machine hôte de vCenter Single Sign-On Server doit contenir à la fois des entrées de recherche et de recherche inversée pour le contrôleur de domaine d'Active Directory. Par exemple, un ping mycompany.com doit renvoyer l'adresse IP du contrôleur de domaine de mycompany. De même, la commande ping -a pour cette adresse IP doit retourner le nom d'hôte du contrôleur de domaine. Évitez d'essayer de corriger les problèmes de résolution de noms en modifiant les fichier d'hôtes. Au lieu de cela, assurez-vous que le serveur DNS est correctement configuré. Pour plus d'informations sur la configuration d'Active Directory, reportez-vous au site Web de Microsoft.

Exigences préalables de la base de données