Vous pouvez utiliser les banques de données VMware Virtual SAN en tant que banque de données cible lors de la configuration des réplications. Suivez les instructions ci-dessous lorsque vous utilisez vSphere Replication avec le stockage Virtual SAN.

Remarque :

VMware Virtual SAN est une fonctionnalité entièrement prise en charge de vSphere 5.5u1.

  • Vous pouvez utiliser Virtual SAN dans des environnements de production avec vSphere Replication 5.5.1 et vSphere 5.5u1.

  • Virtual SAN est une fonctionnalité expérimentale dans vSphere 5.5. Vous pouvez effectuer des tests sur Virtual SAN avec vSphere Replication 5.5.0 et vSphere 5.5, mais son utilisation n'est pas prise en charge dans des environnements de production. Pour obtenir des informations sur l'activation de Virtual SAN dans vSphere 5.5, reportez-vous aux notes de mise à jour de vSphere Replication 5.5.0.

vSphere Replication ne prend en charge ni la réplication ni la récupération des machines virtuelles dans les dossiers racines portant un nom convivial dans les banques de données Virtual SAN. Ces noms sont susceptibles de changer, ce qui génère des erreurs de réplication. Lors de la sélection des banques de données Virtual SAN, sélectionnez toujours des dossiers portant un nom UUID qui ne change pas.

Configuration des réplications

Lors de la configuration des réplications pour une machine virtuelle unique, vSphere Replication crée le dossier de destination de votre choix, obtient la référence UUID de ce dossier, puis utilise le nom UUID à la place du nom convivial. Le nom UUID est visible au moment où vSphere Replication affiche les dossiers cibles lors de la reconfiguration des réplications.

Lorsque vous configurez la réplication pour plusieurs machines virtuelles, créez un dossier racine dans la banque de données Virtual SAN, récupérez son nom UUID et utilisez le dossier identifié par cet UUID dans l'assistant de réplication.

Configurez vSphere Replication sur des lots incluant un nombre maximal de 30 machines virtuelles à la fois.

Configuration des réplications en utilisant des amorces de réplication

Lors de la copie des fichiers d'amorce de réplication dans la banque de données cible, vous pouvez utiliser Client Web vSphere pour créer un nouveau dossier racine dans une banque de données Virtual SAN ou placer les fichiers dans un dossier existant. Lorsque vous configurez des réplications qui utilisent des amorces de réplication, vous devez sélectionner le dossier à l'aide de son nom UUID. La sélection des noms de dossiers conviviaux n'est pas prise en charge.

Reconfiguration des réplications

Si vous souhaitez modifier le dossier de destination d'un disque ou les fichiers de configuration d'une machine virtuelle, vous devez effectuer les opérations suivantes :

  • Sélectionner le nom UUID d'un dossier existant.

  • Autoriser vSphere Replication à créer un dossier et à obtenir son nom UUID.

Limites de l'utilisation de vSphere Replication avec le stockage Virtual SAN

Pour des raisons de charge et de latence E/S, le stockage Virtual SAN est soumis à des limites en termes de nombre d'hôtes susceptibles d'intégrer un cluster Virtual SAN et de nombre de machines virtuelles pouvant être exécutées sur chaque hôte. Reportez-vous à la section Limites du Guide de dimensionnement et de conception de VMware Virtual SAN, disponible à la page suivante : http://www.vmware.com/products/virtual-san/resources.html.

L'utilisation de vSphere Replication augmente la charge sur le stockage. Chaque machine virtuelle génère régulièrement des opérations de lecture et d'écriture. La configuration de vSphere Replication sur ces machines virtuelles ajoute une opération de lecture aux opérations de lecture et d'écriture standard, ce qui augmente la latence E/S sur le stockage. Le nombre exact de machines virtuelles susceptibles d'être répliquées sur le stockage Virtual SAN à l'aide de vSphere Replication dépend de votre infrastructure. Si vous remarquez un ralentissement des temps de réponse lors de la configuration de vSphere Replication pour des machines virtuelles sur le stockage Virtual SAN, surveillez la latence E/S de l'infrastructure Virtual SAN. Essayez de réduire le nombre de machines virtuelles répliquées dans la banque de données Virtual SAN.

Conservation des snapshots à un moment donné lors de l'utilisation du stockage Virtual SAN

Le stockage Virtual SAN stocke les fichiers de disque de machine virtuelle sous forme d'ensemble d'objets et de composants. Chaque objet de disque présent sur le stockage Virtual SAN est associé à des objets miroirs et témoins. Dans la stratégie de stockage Virtual SAN par défaut, un objet de disque est associé à deux miroirs et à un témoin. Le nombre de composants miroirs dépend de la taille du disque de machine virtuelle et du nombre d'échecs à tolérer défini dans la stratégie du stockage Virtual SAN. Un objet miroir se divise en composants dont la taille maximale respective est de 256 Go.

  • Si une machine virtuelle possède un disque de 256 Go et que vous utilisez la stratégie par défaut du stockage Virtual SAN, l'objet de disque sera associé à deux composants miroirs de 256 Go chacun et à un composant témoin, soit à un total de trois composants.

  • Si une machine virtuelle possède un disque de 512 Go et que vous utilisez la stratégie par défaut du stockage Virtual SAN, l'objet de disque sera associé à quatre composants miroirs de 256 Go chacun et à un composant témoin, soit à un total de cinq composants.

Pour plus d'informations sur les objets, les composants, les miroirs, les témoins et les stratégies de stockage Virtual SAN, reportez-vous au Guide de dimensionnement et de conception de VMware Virtual SAN, disponible à la page suivante : http://www.vmware.com/products/virtual-san/resources.html.

Si vous utilisez plusieurs snapshots à un moment donné (snapshots PIT, point-in-time), vous devez prendre en compte les composants supplémentaires créés par chacun des snapshots sur le stockage Virtual SAN, en fonction du nombre de disques par machine virtuelle, de la taille de ces disques, du nombre de snapshots PIT à conserver et du nombre d'échecs à tolérer. Si vous conservez des snapshots PIT et que vous utilisez le stockage Virtual SAN, vous devez calculer le nombre de composants supplémentaires nécessaires pour chaque machine virtuelle :

Nombre de disques x nombre de snapshots PIT x nombre de composants miroirs et témoins

Les exemples d'application de cette formule démontrent que la conservation de snapshots PIT fait rapidement augmenter le nombre de composants dans le stockage Virtual SAN pour chaque machine virtuelle configurée pour vSphere Replication :

  • Vous utilisez une machine virtuelle possédant deux disques de 256 Go, pour laquelle vous conservez dix snapshots à un moment donné, et vous configurez la stratégie par défaut du stockage Virtual SAN :

    • 2 (nombre de disques) x 10 (nombre de snapshots PIT) x 3 (2 composants miroirs + 1 témoin) = 60 composants uniquement pour cette machine virtuelle.

  • Vous utilisez une machine virtuelle possédant deux disques de 512 Go, pour laquelle vous conservez dix snapshots à un moment donné, et vous configurez la stratégie par défaut du stockage Virtual SAN :

    • 2 (nombre de disques) x 10 (nombre de snapshots PIT) x 5 (4 composants miroirs de 256 Go chacun + 1 témoin) = 100 composants uniquement pour cette machine virtuelle.

Le nombre de snapshots PIT que vous conservez peut entraîner l'augmentation de la latence E/S sur le stockage Virtual SAN.