vSphere Replication est soumis à certaines limitations lors de la réplication de machines virtuelles.

Réplication de grands volumes

vSphere Replication peut répliquer des machines virtuelles d'une capacité supérieure à 2 To avec les limitations suivantes :

  • Si vous transférez une machine virtuelle disposant de disques répliqués de plus de 2 032 Go vers une machine sur une version plus ancienne, vSphere Replication ne peut ni répliquer ni mettre sous tension la machine virtuelle.

  • La synchronisation complète de disques très volumineux peut prendre plusieurs jours.

  • vSphere Replication doit suivre les blocs modifiés et consomme davantage de mémoire sur les disques volumineux.

  • vSphere Replication suit les blocs plus volumineux sur des disques supérieurs à 2 To. Les performances de réplication sur un disque d'une capacité supérieure à 2 To peuvent être différentes sur un disque supérieur à 2 To pour la même charge de travail, en fonction de la part du disque qui transite par le réseau pour un ensemble particulier de blocs modifiés.

  • La réplication peut utiliser plus ou moins de bande passante selon la charge de travail et le mode de modification des blocs sur le disque pendant l'intervalle RPO.

Prise en charge de disque partagé

vSphere Replication ne peut pas répliquer des machines virtuelles qui partagent des fichiers vmdk dans cette version.

Mappage de périphérique brut (Raw Device Mapping, RDM)

vSphere Replication prend en charge la réplication de RDM en mode de compatibilité virtuelle. Les RDM en mode de compatibilité physique ne peuvent pas être configurés pour la réplication.

Snapshots

vSphere Replication ne réplique pas la hiérarchie des snapshots de machine virtuelle au niveau du site cible.

Machines virtuelles hors tension

Vous pouvez configurer les machines virtuelles hors tension pour la réplication. Cependant, la réplication débute uniquement lorsque les machines virtuelles sont mises sous tension.