Vous pouvez allouer le nombre de partages d'E/S de stockage et la limite supérieure d'opérations d'E/S par seconde (IOPS) autorisée pour chaque machine virtuelle. Lorsqu'une congestion d'E/S de stockage est détectée sur une banque de données, les charges de travail d'E/S des machines virtuelles accédant à la banque de données sont ajustées selon la proportion de partages de machine virtuelle de chaque machine virtuelle.

Les partages d'E/S de stockage sont similaires à ceux utilisés pour l'allocation de ressources mémoire et CPU, décrits dans Partages d'allocation des ressources. Ces partages correspondent à l'importance relative d'une machine virtuelle par rapport à la répartition des ressources E/S de stockage. En cas de conflit de ressources, les machines virtuelles possédant les valeurs de partage les plus élevées ont un meilleur accès à la baie de stockage, ce qui se traduit généralement par un débit plus élevé et une latence plus faible.

Lorsque vous allouez des ressources d'E/S de stockage, vous pouvez limiter les IOPS allouées à une machine virtuelle. Par défaut, celles-ci sont illimitées. Si une machine virtuelle a plus d'un disque virtuel, vous devez définir la limite sur tous ses disques virtuels. Sinon, cette limite ne sera pas appliquée pour cette machine virtuelle. Dans ce cas, la limite de la machine virtuelle correspond à l'agrégation des limites de tous les disques virtuels.

Les avantages et inconvénients de la définition de limites de ressources sont décrits dans Limite de l'allocation des ressources. Si la limite que vous souhaitez déterminer pour une machine virtuelle est définie en termes de Mo par seconde et non en termes d'IOPS, vous pouvez convertir le nombre de Mo par seconde en IOPS en fonction de la taille d'E/S générale de cette machine virtuelle. Par exemple, pour restreindre une application de sauvegarde de 64 Ko d'E/S à 10 Mo par seconde, définissez une limite de 160 IOPS.