ESXi offre une virtualisation de stockage de niveau hôte, qui extrait logiquement la couche de stockage physique des machines virtuelles.

Une machine virtuelle ESXi utilise un disque virtuel pour stocker son système d'exploitation, les fichiers de programmes et d'autres données liées à ses activités. Un disque virtuel est un grand fichier physique, ou un ensemble de fichiers, qui peut être copié, déplacé, archivé et sauvegardé aussi facilement que n'importe quel autre fichier. Vous pouvez configurer les machines virtuelles avec plusieurs disques virtuels.

Pour accéder à des disques virtuels, une machine virtuelle utilise les contrôleurs SCSI virtuels. Ces contrôleurs virtuels sont notamment BusLogic Parallel, LSI Logic Parallel, LSI Logic SAS, et VMware Paravirtual. Ces contrôleurs sont les seuls types de contrôleurs SCSI visibles et accessibles par une machine virtuelle.

Chaque disque virtuel réside sur une banque de données qui est déployée sur un stockage physique. Du point de vue de la machine virtuelle, chaque disque virtuel apparaît comme un lecteur SCSI connecté à un contrôleur SCSI. Que le stockage physique réel soit accessible via des adaptateurs de stockage ou des adaptateurs réseau sur l'hôte, il est généralement transparent pour le système d'exploitation invité et pour les applications s'exécutant sur la machine virtuelle.

En plus des disques virtuels, vSphere propose un mécanisme appelé mappage de périphérique brut (RDM). Le RDM est utile lorsqu'un système d'exploitation invité à l'intérieur d'une machine virtuelle requiert un accès direct à un périphérique de stockage. Pour plus d'informations sur les RDM, consultez Mappage de périphérique brut.