Un RDM est un fichier de mappage dans un volume VMFS séparé qui se comporte comme un proxy pour un périphérique physique brut. Le RDM permet à une machine virtuelle d'accéder directement au périphérique de stockage et de l'utiliser. Le RDM contient des métadonnées pour la gestion et la redirection de l'accès au disque vers le périphérique physique.

Le fichier vous donne certains des avantages de l'accès direct au périphérique physique tout en conservant les avantages du disque virtuel dans VMFS. En conséquence, il associe la capacité de gestion de VMFS à l'accès au périphérique brut.

Les RDM peuvent être décrits comme le mappage d'un périphérique brut dans une banque de données, le mappage d'un LUN système ou le mappage d'un fichier du disque vers un volume de disque physique. Tous ces termes se rapportent au RDM.

Figure 1. Mappage de périphérique brut
Une machine virtuelle a un accès direct à un LUN sur le stockage virtuel à l'aide du fichier de mappage de périphérique brut (RDM) d'une banque de données VMFS.

Bien que VMware recommande d'utiliser les banques de données VMFS pour la plus grande partie du stockage sur disque virtuel, dans certains cas, vous pouvez utiliser des LUN bruts ou des disques logiques situés sur un SAN.

Par exemple, vous pouvez utiliser des LUN bruts avec des RDM dans les situations suivantes :

  • Lorsque le snapshot du SAN ou d'autres applications en couche sont exécutés dans la machine virtuelle. Le RDM permet des systèmes de déchargement évolutifs à l'aide de fonctions inhérentes au SAN.

  • Dans tout scénario de mise en clusters MSCS qui parcourt les hôtes physiques (clusters virtuel à virtuel ainsi que clusters physique à virtuel). Dans ce cas, les données du cluster et les disques quorum doivent être configurés comme des RDM plutôt que comme des disques virtuels sur un VMFS partagé.

Considérez un RDM comme un lien symbolique d'un volume VMFS vers un LUN brut. Le mappage fait apparaître les LUN comme des fichiers dans un volume VMFS. LE RDM, et non le LUN brut, est référencé dans la configuration de la machine virtuelle. Le RDM contient une référence au LUN brut.

En utilisant le RDM, vous pouvez :

  • Utiliser vMotion pour migrer des machines virtuelles à l'aide de LUN bruts.

  • Ajoutez des LUN bruts aux machines virtuelles à l'aide de Client Web vSphere.

  • Utiliser les fonctions du système de fichiers telles que le verrouillage des fichiers distribués, les autorisations et les noms.

Deux modes de compatibilité sont disponibles pour les RDM :

  • Le mode de compatibilité virtuelle permet à un RDM d'agir exactement comme un fichier de disque virtuel, y compris l'utilisation des snapshots.

  • Le mode de compatibilité physique permet un accès direct au périphérique SCSI pour les applications ayant besoin d'un niveau de contrôle inférieur.