Sur chaque hôte ESXi qui met à disposition ses disques locaux dans un cluster de Virtual SAN, les disques sont organisés en groupes de disques. Un groupe de disques est une unité principale de stockage sur un hôte. Chaque groupe de disques inclut un disque SSD et un ou plusieurs disques HDD (disques magnétiques).

Virtual SAN utilise l'agrégation de groupes de disques pour sauvegarder une banque de données qui est créée lorsque vous activez Virtual SAN.

Dans le groupe de disques, le disque SSD sert principalement de cache de lecture/tampon d'écriture, tandis que les disques durs sont utilisés pour le stockage permanent. Généralement, un rapport SSD / HDD plus élevé, à la fois en termes de taille et de quantité, améliore les performances.

Selon le mode que vous sélectionnez lors de l'activation de Virtual SAN sur un cluster, vous pouvez utiliser différents modes d'organisation des disques en groupes.

Mode automatique

Virtual SAN réclame tous les disques disponibles et utilisables, et les organise en groupes par défaut comportant un disque SSD et un ou plusieurs disques HDD. Si vous ajoutez d'autres disques à des hôtes ou ajoutez de nouveaux hôtes au cluster de Virtual SAN, tous les disques applicables sont réclamés par Virtual SAN. En mode automatique, Virtual SAN ne réclame que les disques locaux sur les hôtes ESXi du cluster. Vous pouvez ajouter manuellement tout disque non partagé distant.

Mode manuel

Vous devez spécifier des hôtes et des disques sur les hôtes à utiliser pour la banque de données de Virtual SAN. Vous disposez de deux méthodes d'organisation des disques en groupes de disques, une méthode semi-automatique, une autre manuelle.

Lorsque vous utilisez la méthode semi-automatique, Virtual SAN organise les disques que vous spécifiez en groupes de disques par défaut.

Une autre option consiste à créer manuellement des groupes de disques définis par l'utilisateur et de sélectionner des disques pour chaque groupe. Lorsque vous créez manuellement un groupe de disques, le paramètre le plus important est le rapport de capacité entre disques SSD et HDD Raw. Bien que les rapports varient en fonction de cas d'utilisation et des charges de travail, il est recommandé d'utiliser la capacité SSD d'au moins 10 pour cent du total de la capacité HDD consommée dans chaque groupe de disques, sans compter les copies de protection. Par exemple, si la taille de votre capacité HDD Raw sur le groupe de disques est de 4 To, la capacité SSD recommandée est de 400 Go.

Les disques de Virtual SAN ne peuvent pas être utilisés par d'autres fonctions, telles que RDM, VMFS, partition de diagnostic, etc.