Lorsque vous installez ESXi ou que vous utilisez Auto Deploy pour provisionner les hôtes, vous pouvez activer l'option de démarrage avec partitionnement automatique afin de créer des partitions sur l'hôte. Il existe plusieurs possibilités pour éviter que le partitionnement automatique ne formate des disques SSD locaux en VMFS.

Problème

Par défaut, le partitionnement automatique déploie les systèmes de fichiers VMFS sur tous les disques de stockage locaux inutilisés sur l'hôte, y compris les disques SSD.

Cependant, si un disque SSD est au format VMFS, il devient indisponible pour des fonctionnalités telles que Virtual Flash et Virtual SAN. Ces dernières requièrent un disque SSD non formaté et ne permettent pas le partage du disque avec un autre système de fichiers.

Résultats

Pour utiliser le partitionnement automatique tout en vous assurant que les disques SSD locaux ne sont pas partitionnés, utilisez les options de démarrage suivantes lors de la première installation d'ESXi ou du premier démarrage de l'hôte ESXi :

  • autoPartition=TRUE

  • skipPartitioningSsds=TRUE

Si vous utilisez Auto Deploy, définissez ces paramètres sur un hôte de référence.

  1. Dans vSphere Web Client, sélectionnez l'hôte à utiliser en tant qu'hôte de référence et cliquez sur Gérer.

  2. Cliquez sur Paramètres.

  3. Cliquez sur Système pour ouvrir les options système, puis cliquez sur Paramètres système avancés.

  4. Faites défiler jusqu'à VMkernel.Boot.autoPartition et définissez la valeur sur True.

  5. Faites défiler jusqu'à VMkernel.Boot.skipPartitioningSsds et définissez la valeur sur True.

  6. Redémarrez l'hôte.

Si des disques SSD que vous prévoyez d'utiliser avec Flash Read Cache et Virtual SAN disposent déjà de banques de données VMFS, supprimez ces dernières.