Update Manager fonctionne avec certains bases de données et systèmes d'exploitation.

Le serveur Update Manager nécessite un système Windows 64 bits.

Remarque :

Veillez à ce que le système sur lequel vous installez le serveur Update Manager ne soit pas un contrôleur de domaine Active Directory.

Le plug-in Update Manager nécessite vSphere Client et fonctionne avec les mêmes systèmes d'exploitation que vSphere Client.

Update Manager analyse les machines virtuelles Windows et Linux pour rechercher les mises à niveau VMware Tools et des matériels virtuels et les corrige.

Le serveur Update Manager nécessite une base de données SQL Server ou Oracle. Update Manager peut gérer les petits environnements en utilisant l'offre groupée SQL Server 2008 R2 Express. Dans le cas des environnements ayant plus de 5 hôtes et 50 machines virtuelles, créez une base de données Oracle ou SQL Server pour Update Manager. Dans les grand environnements, vous devez installer la base de données Update Manager sur ordinateur différent de celui où se trouvent le serveur Update Manager et la base de données vCenter Server.

Pour afficher la liste des systèmes d'exploitation sur lesquels vous pouvez installer le serveur Update Manager et UMDS, reportez-vous à Systèmes d'exploitation hôtes pris en charge pour l'installation de VMware vCenter Server. Les systèmes d'exploitation Windows pris en charge pour l'installation de vCenter Server répertoriés dans l'article s'appliquent également pour l'installation des versions respectives du serveur Update Manager et de l'UMDS.

Pour afficher la liste des formats de base de données compatibles avec le serveur Update Manager et UMDS, consultez la section Interopérabilité de solutions/bases de données dans les Matrices d'interopérabilité des produits VMware à l'adresse http://www.vmware.com/resources/compatibility/sim/interop_matrix.php.