En mode haute disponibilité, deux nœuds vCenter Single Sign-On fonctionnent avec une base de données, des données et des magasins d'utilisateurs identiques pour s'assurer que vCenter Single Sign-On n'est pas un point de défaillance unique.

Avant de commencer

Pourquoi et quand exécuter cette tâche

Cette procédure met à jour un système vCenter Server existant qui avait été installé avec un déploiement haute disponibilité de vCenter Single Sign-On.

Vous pouvez mettre à niveau vCenter Single Sign-On dans une installation haute disponibilité sans mettre hors connexion tous les nœuds vCenter Single Sign-On en même temps. Pendant la mise à niveau du nœud Single Sign-On, l'équilibreur de charge redirige toutes les demandes vers le deuxième nœud. Une fois le premier nœud mis à niveau, vous pouvez mettre à niveau le deuxième nœud.

vCenter Server peut continuer à fonctionner pendant la mise à niveau de vCenter Single Sign-On. Les utilisateurs connectés continuent à avoir accès à vCenter Server et aux solutions associées qui sont connectées à vCenter Single Sign-On pendant la mise à niveau. Cependant, il est impossible de démarrer vCenter Server, vSphere Web Client et vCenter Inventory Service pendant que le premier nœud Single Sign-On est hors connexion.

Remarque :

vCenter Server 5.5 ne prend en charge la connexion entre vCenter Server et des composants de vCenter Server par adresse IP que si l'adresse IP est compatible avec IPv4. Pour vous connecter à un système vCenter Server dans un environnement IPv6, vous devez utiliser le nom de domaine complet (FQDN) ou le nom d'hôte du vCenter Server. La meilleure pratique consiste à utiliser FQDN, qui fonctionne dans tous les cas, au lieu de l'adresse IP, qui peut changer si elle a été attribuée par DHCP.