La configuration de la validation technique d'un environnement Auto Deploy permet aux administrateurs d'évaluer le produit et de démontrer ses capacités à la direction. Lorsque vous exécutez le workflow de configuration de la validation technique, vous disposez d'un environnement Auto Deploy opérationnel qui contient un hôte de référence et un ou plusieurs hôtes cibles.

La configuration de la validation technique est conçue pour un environnement de test ou de développement, mais une fois terminée, elle peut être la base d'un environnement de production. L'ensemble de tâches démarre dans un environnement où aucun composant Auto Deploy n'est installé. Les descriptions des tâches supposent que vous utilisez un réseau plat sans balisage VLAN entre les hôtes physiques et le reste de votre environnement.

Pour accomplir les tâches, vous devez disposer des connaissances de base et privilèges suivants.

  • Connaissance de vSphere (vCenter Server, ESX et ESXi).

  • Connaissance de base de Microsoft PowerShell et de vSphere PowerCLI.

  • Droits d'administration sur les systèmes Windows et vCenter Server cibles.

Suivez les étapes dans l'ordre indiqué dans ce document. Certaines étapes peuvent être réalisées dans un ordre différent, mais l'ordre présenté limite la manipulation de certains composants.

Auto Deploy ne prend pas en charge un environnement purement IPv6 de bout en bout. L'infrastructure de démarrage PXE ne prend pas en charge IPv6. Après le déploiement, vous pouvez manuellement reconfigurer les hôtes pour utiliser IPv6 et les ajouter à vCenter Server sur IPv6. Cependant, lorsque vous redémarrez un hôte sans état, sa configuration IPv6 est perdue.