Pour les nouvelles installations d'ESXi, au cours de la phase de configuration automatique, une partition Scratch VFAT de 4 Go est créée, si elle n'existe pas déjà sur un autre disque.

Remarque :

Le partionnement des hôtes mis à jour vers ESXi 5.x depuis des versions antérieures à la version 5.0 diffère de manière significative du partionnement de nouvelles installations de ESXi 5.x. Reportez-vous à la documentation Mise à niveau vSphere.

Au démarrage d'ESXi, le système tente de trouver sur le disque local une partition appropriée en vue de la création d'une partition Scratch.

Cette partition n'est pas obligatoire. Elle est utilisée pour le stockage des résultats de vm-support, dont vous avez besoin lors de la création d'un bundle de support. Si aucune partition Scratch n'est trouvée, les résultats de vm-support sont stockés dans un ramdisk. Dans le cas où la mémoire est limitée, vous pouvez créer une partition Scratch si elle n'existe pas.

Pour la version installable d'ESXi, la partition est créée au cours de l'installation et elle est sélectionnée. VMware recommande de ne pas modifier la partition.

Remarque :

Pour créer le volume VMFS et la partition Scratch, le programme d'installation d’ESXi nécessite 5,2 Go d'espace libre au minimum sur le disque d'installation.

Pour ESXi Embedded, si aucune partition n'est trouvée et qu'il existe un disque local vide, le système le formate et crée une partition Scratch. Si aucune partition Scratch n'est créée, vous pouvez en configurer une, mais une partition Scratch n'est pas nécessaire. Vous pouvez également remplacer la configuration par défaut. Vous pouvez créer la partition Scratch dans un répertoire monté NFS distant.

Remarque :

Le programme d'installation peut créer plusieurs partitions VFAT. La désignation VFAT n'indique pas toujours que la partition est une partition Scratch. Dans certains cas, une partition VFAT peut simplement rester inactive.