Vous pouvez utiliser les alarmes basées sur des événements de vCenter Server pour surveiller vSphere DPM.

L'erreur potentielle la plus grave à laquelle vous êtes exposé lors de l'utilisation de vSphere DPM est l'échec de fin de mode veille d'un hôte lorsque sa capacité est nécessaire pour le cluster DRS. Vous pouvez surveiller la survenue d'instances de cette erreur à l'aide de l'alarmeErreur de sortie de veille dans vCenter Server. Si vSphere DPM ne peut pas mettre fin au mode veille d'un hôte (événement de vCenter Server DrsExitStandbyModeFailedEvent), vous pouvez configurer cette alarme pour l'envoi d'une alerte par email à l'administrateur ou l'envoi d'une notification utilisant une interruption SNMP. Par défaut, cette alarme est effacée après que vCenter Server a pu se connecter à cet hôte.

Pour surveiller l'activité de vSphere DPM, vous pouvez également créer des alarmes pour les événements suivants de vCenter Server.

Tableau 1. Événements vCenter Server

Type d'événement

Nom de l'événement

Entrée en mode veille (sur le point de mettre hors tension l'hôte)

DrsEnteringStandbyModeEvent

Entrée en mode veille réussie (désactivation de l'hôte réussie)

DrsEnteredStandbyModeEvent

Fin du mode veille (sur le point de mettre sous tension l'hôte)

DrsExitingStandbyModeEvent

Fin de mode veille réussie (activation réussie)

DrsExitedStandbyModeEvent

Pour plus d'informations sur la création et la modification d'alarmes, reportez-vous à la documentation Surveillance et performances vSphere.

Si vous utilisez un logiciel de surveillance autre que vCenter Server, et que ce logiciel déclenche des alarmes lorsque des hôtes physiques sont activés inopinément, il se peut que de fausses alertes soient générées quand vSphere DPM place un hôte en mode veille. Si vous ne souhaitez pas recevoir ce type d'alarmes, collaborez avec votre fournisseur en vue de déployer une version du logiciel de surveillance qui est intégrée avec vCenter Server. Vous pourriez également utiliser vCenter Server lui-même en tant que votre solution de surveillance, parce qu'à compter de vSphere 4.x, il identifie par nature l'existence de vSphere DPM et ne déclenche pas ces fausses alertes.