La fonctionnalité Virtual Volumes offre plusieurs avantages. Lorsque vous utilisez Virtual Volumes, il convient de suivre des directives spécifiques.

Virtual Volumes présente les caractéristiques suivantes :

  • Virtual Volumes assure le déchargement de nombreuses opérations sur le matériel de stockage. Ces opérations incluent notamment la capture, le clonage et Storage DRS.

  • Avec Virtual Volumes, vous pouvez utiliser des services de stockage avancés, notamment la réplication, le chiffrement, la déduplication et la compression sur des disques virtuels individuels.

  • Virtual Volumes prend en charge des fonctionnalités vSphere telles que vMotion, Storage vMotion, les snapshots, les clones liés, Flash Read Cache et DRS.

  • Avec Virtual Volumes, les fournisseurs de stockage peuvent utiliser des fonctionnalités de snapshot natives pour améliorer les performances des snapshots vSphere.

  • Vous pouvez utiliser Virtual Volumes avec des baies de stockage qui prennent en charge VAAI (vSphere APIs for Array Integration).

  • Virtual Volumes prend en charge tout logiciel de sauvegarde qui utilise VADP (vSphere APIs for Data Protection).

Directives et limitations de Virtual Volumes

Suivez ces directives lorsque vous utilisez Virtual Volumes.

  • Comme l'environnement Virtual Volumes nécessite vCenter Server, vous ne pouvez pas utiliser Virtual Volumes avec un hôte autonome.

  • Virtual Volumes ne prend pas en charge les RDM.

  • Un conteneur de stockage Virtual Volumes ne peut pas couvrir plusieurs baies physiques.

  • Les profils d'hôte qui contiennent des banques de données virtuelles sont spécifiques à vCenter Server. Après l'extraction de ce type de profil d'hôte, vous ne pouvez l'attacher qu'à des hôtes et des clusters gérés par le même système vCenter Server que l'hôte de référence.