Utilisez la commande vmkfstools pour créer une banque de donnée VMFS.

-C --createfs [vmfs5]
      -S --setfsname datastore

Cette option crée une banque de données VMFS5 sur la partition SCSI spécifiée (disk_ID:P, par exemple). Cette partition devient alors la partition principale du système de fichiers.

Remarque :

Vous ne pouvez pas créer de banque de données VMFS3, mais vous pouvez utiliser celles qui existent. Mettez à niveau vos banques de données VMFS3 vers VMFS5.

Vous pouvez spécifier les sous-options suivantes avec l'option -C :

  • -S --setfsname – Définissez l'étiquette d'un volume de la banque de données VMFS que vous êtes en train de créer. Vous ne devez utiliser cette sous-option qu'avec l'option -C. L'étiquette spécifiée peut comporter au maximum 128 caractères ; elle ne doit pas contenir d'espaces au début ou à la fin.

    Remarque :

    vCenter Server prend en charge la limite de 80 caractères pour toutes ses entités. Si le nom d'une banque de données excède cette limite, le nom est raccourci lorsque vous ajoutez cette banque de données à vCenter Server.

    Une fois que vous avez défini une étiquette de volume, vous pouvez l'utiliser lorsque vous spécifiez la banque de données VMFS pour la commande vmkfstools. L'étiquette de volume apparaît dans les listes générées pour la commande ls -l et sous forme de lien symbolique d'accès au volume VMFS dans l'inventaire /vmfs/volumes.

    Pour modifier l'étiquette de volume VMFS, utilisez la commande ln -sf. En voici un exemple :

    ln -sf /vmfs/volumes/UUID /vmfs/volumes/datastore

    datastore correspond à la nouvelle étiquette de volume à utiliser pour le VMFS UUID.

    Remarque :

    Si l'hôte est enregistré dans vCenter Server, tous les changements apportés à l'étiquette de volume VMFS sont écrasés par vCenter Server. C'est une garantie que l'étiquette VMFS est cohérente pour tous les hôtes vCenter Server.