Lorsqu'un cluster vSphere HA rencontre une défaillance du réseau que vSphere utilise pour des communications inter-agents (le réseau de gestion), un sous-ensemble d'hôtes du cluster peut être dans l'impossibilité de communiquer avec d'autres hôtes du cluster. Dans ce cas, tous les hôtes qui peuvent communiquer entre eux sont considérés comme étant dans une partition réseau.

Une partition de cluster gêne des fonctions de gestion des clusters comme vMotion et peuvent affecter la capacité de vSphere HA à surveiller et redémarrer les machines virtuelles suite à une défaillance. Cette condition doit être corrigée le plus rapidement possible.

Les partitions réseau dégradent également la fonctionnalité de vSphere Fault Tolerance. Par exemple, dans un cluster partitionné, une machine virtuelle principale (ou sa machine virtuelle secondaire) peut s'arrêter dans une partition gérée par un hôte principal qui n'est pas responsable de la machine virtuelle. Lorsqu'une machine virtuelle secondaire doit être redémarrée, vSphere HA le fait seulement si la machine virtuelle principale se trouve dans une partition gérée par l'hôte principal qui en est responsable. Finalement, vous devez corriger la partition réseau, mais tant que cela est possible, vous devez dépanner et corriger tous les problèmes qui apparaissent avec vos machines tolérantes aux pannes afin de garantir qu'elles sont correctement protégées.