Les stratégies de stockage Virtual SAN définissent les conditions de stockage requises pour vos machines virtuelles. Ces stratégies déterminent comment les objets de stockage de machines virtuelles sont provisionnés et alloués dans la banque de données pour garantir le niveau de service requis.

Lorsque vous activez Virtual SAN sur un cluster hôte, une banque de données Virtual SAN unique est créée et une stratégie de stockage par défaut est attribuée à la banque de données.

Lorsque vous connaissez les conditions de stockage requises de vos machines virtuelles, vous pouvez créer une stratégie de stockage faisant référence aux capacités annoncées par la banque de données. Vous pouvez créer plusieurs stratégies pour capturer différents types ou différentes classes de conditions requises.

Chaque machine virtuelle déployée dans les banques de données Virtual SAN se voit attribuer au moins une stratégie de stockage de machine virtuelle. Vous pouvez attribuer des stratégies de stockage lorsque vous créez ou modifiez des machines virtuelles.

Remarque :

Si vous n'attribuez pas de stratégie de stockage à une machine virtuelle, celle-ci utilisera une stratégie Virtual SAN par défaut qui définit le Nombre d'échecs tolérés sur 1, une bande de disque par objet unique et un disque virtuel à provisionnement dynamique.

Tableau 1. Attributs d'une stratégie de stockage

Capacité

Description

Nombre de bandes de disque par objet

Nombre minimal de périphériques de capacité sur lesquels chaque réplica d'un objet de machine virtuelle est agrégé par bandes. Une valeur supérieure à 1 peut donner de meilleures performances, mais peut aussi engendrer une plus grande sollicitation des ressources système.

La valeur par défaut est 1. La valeur maximale est 12.

Ne modifiez pas la valeur d'agrégation de bandes par défaut.

Dans un environnement hybride, les bandes de disque sont réparties sur plusieurs disques magnétiques. Dans le cas d'une configuration intégralement Flash, l'agrégation par bandes est effectuée dans les périphériques Flash constituant la couche de capacité. Assurez-vous que l'environnement Virtual SAN dispose de périphériques de capacité suffisants pour répondre à la demande.

Réservation de Flash Read Cache

Capacité de la mémoire flash réservée au cache de lecture pour l'objet de machine virtuelle. Elle est exprimée en pourcentage de la taille logique de l'objet de disque de machine virtuelle (VMDK). La capacité de mémoire flash réservée ne peut pas être utilisée par d'autres objets. La mémoire flash non réservée est partagée équitablement entre tous les objets. Cette option doit être utilisée uniquement pour traiter des problèmes de performances spécifiques.

Vous n'avez pas besoin de définir une réservation pour obtenir le cache. Le fait de définir des réservations pour le cache de lecture peut entraîner des problèmes lorsque vous déplacez l'objet de machine virtuelle, car les paramètres de réservation du cache sont toujours inclus dans l'objet.

L'attribut de la stratégie de stockage Réservation de Flash Read Cache n'est pas pris en charge pour un cluster intégralement Flash et vous ne devez pas utiliser cet attribut lors de la définition d'une stratégie de stockage de machine virtuelle. Cet attribut est uniquement pris en charge pour les configurations hybrides.

La valeur par défaut est 0 %. La valeur maximale est 100 %.

Remarque :

Par défaut, Virtual SAN alloue dynamiquement un cache de lecture aux objets de stockage à la demande. Cette fonctionnalité garantit une utilisation souple et optimale des ressources. Par conséquent, vous n'avez généralement pas à modifier la valeur par défaut 0 de ce paramètre.

Soyez prudent si vous devez augmenter la valeur pour résoudre un problème de performances. Des réservations de cache surprovisionnées sur plusieurs machines virtuelles peuvent entraîner un gaspillage d'espace de périphériques Flash dans des réservations excessives et la non-disponibilité de l'espace requis pour traiter des charges de travail ponctuelles. Ce gaspillage d'espace et cette indisponibilité peuvent compromettre les performances.

Nombre d'échecs tolérés

Définit le nombre de pannes d'hôte et de périphérique qu'un objet de machine virtuelle peut tolérer. Pour n échecs tolérés, chaque élément de données écrit est stocké à n+1 endroits, incluant des copies de parité si RAID 5 ou RAID 6 est utilisé.

Lors du provisionnement d'une machine virtuelle, si vous ne choisissez pas de stratégie de stockage, Virtual SAN attribue celle-ci comme stratégie de stockage de machine virtuelle par défaut.

La valeur par défaut est 1. La valeur maximale est 3.

Si des domaines de pannes sont configurés, 2n+1 domaines de pannes avec hôtes contribuant à la capacité sont requis. Un hôte ne faisant pas partie d'un domaine de pannes est considéré comme son propre domaine de pannes à hôte unique.

La valeur par défaut est 1. La valeur maximale est 3.

Remarque :

Si vous ne souhaitez pas que Virtual SAN protège une copie miroir unique d'objets de machine virtuelle, vous pouvez spécifier l'option Nombre d'échecs tolérés=0. Néanmoins, l'hôte peut rencontrer des retards inhabituels lors du passage en mode de maintenance. Les retards se produisent du fait que Virtual SAN doit supprimer l'objet de l'hôte afin que l'opération de maintenance s'effectue correctement. Si Nombre d'échecs tolérés=0, vos données ne sont pas protégées et vous risquez d'en perdre si le cluster Virtual SAN subit une panne de périphérique.

Remarque :

Si vous créez une stratégie de stockage et ne spécifiez pas de valeur pour Nombre d'échecs tolérés, Virtual SAN crée par défaut une copie miroir des objets de machine virtuelle et tolère une seule panne. Cependant, si plusieurs pannes de composants se produisent, vos données peuvent être menacées.

Forcer le provisionnement

Si l'option est définie sur Oui, l'objet est provisionné, même si les stratégies Nombre d'échecs tolérés, Nombre de bandes de disque par objet et Réservation de Flash Read Cache spécifiées dans la stratégie de stockage ne sont pas satisfaites par la banque de données. Utilisez ce paramètre dans les scénarios d'amorçage ou lors d'une coupure lorsque le provisionnement standard n'est plus possible.

La valeur par défaut Non est acceptable pour la plupart des environnements de production. Virtual SAN ne parvient pas à provisionner une machine virtuelle lorsque les conditions requises de la stratégie ne sont pas respectées, mais crée avec succès la stratégie de stockage définie par l'utilisateur.

Réservation d'espace de l'objet

Pourcentage de la taille logique de l'objet de disque de machine virtuelle (VMDK) devant être réservé ou provisionné dynamiquement lors du déploiement de machines virtuelles.

La valeur par défaut est 0 %. La valeur maximale est 100 %.

Désactiver le total de contrôle d'objet

Si l'option est définie sur Non, l'objet calcule les informations de total de contrôle pour garantir l'intégrité de ses données. Si cette option est définie sur Oui, l'objet ne calcule pas les informations de total de contrôle.

Virtual SAN utilise un total de contrôle de bout en bout pour garantir l'intégrité des données en confirmant que chaque copie d'un fichier est exactement la même que le fichier source. Le système vérifie la validité des données pendant les opérations de lecture/écriture et si une erreur est détectée, Virtual SAN répare les données ou signale l'erreur.

Si une non-correspondance de total de contrôle est détectée, Virtual SAN répare automatiquement les données en remplaçant les données incorrectes par les données correctes. Le calcul du total de contrôle et la correction d'erreur sont effectués en arrière-plan.

La valeur par défaut pour tous les objets du cluster est Non, ce qui signifie que le total de contrôle est activé.

Méthode de tolérance de panne

Spécifie si la méthode de réplication des données optimise les performances ou la capacité. Si vous sélectionnez RAID-1 (Mise en miroir) - Performance, Virtual SAN utilise plus d'espace disque pour placer les composants des objets mais fournit de meilleures performances pour l'accès aux objets. Si vous sélectionnez RAID-5/6 (Codage d'effacement) - Capacité, Virtual SAN utilise moins d'espace disque, mais les performances sont réduites. Pour utiliser RAID 5, appliquez l'attribut RAID-5/6 (Codage d'effacement) - Capacité aux clusters disposant de quatre domaines de pannes ou plus, et définissez le Nombre d'échecs tolérés sur 1. Pour utiliser RAID 6, appliquez l'attribut RAID-5/6 (Codage d'effacement) - Capacité aux clusters disposant de six domaines de pannes ou plus, et définissez le Nombre d'échecs tolérés sur 2.

Pour plus d'informations sur RAID 5 ou RAID 6, reportez-vous à la section Utiliser le codage d'effacement RAID 5 ou RAID 6.

Limite IOPS pour un objet

Définit la limite IOPS pour un objet, tel qu'un VMDK. IOPS est calculé comme le nombre d'opérations d'E/S, en utilisant une taille pondérée. Si le système utilise la taille de base par défaut de 32 Ko, une E/S de 64 Ko représente deux opérations d'E/S.

Lors du calcul d'IOPS, la lecture et l'écriture sont considérées équivalentes, mais le taux de réussite du cache et la séquentialité ne sont pas pris en compte. Si l'IOPS d'un disque dépasse la limite, les opérations d'E/S sont limitées. Si la Limite IOPS pour un objet est définie sur 0, les limites IOPS ne sont pas appliquées.

Virtual SAN permet à l'objet de doubler le taux de la limite IOPS pendant la première seconde d'une opération ou après une période d'inactivité.

Si vous utilisez des stratégies de stockage de machine virtuelle, vous devez comprendre comment les différentes possibilités de stockage affectent la consommation de la capacité de stockage du cluster Virtual SAN. Pour plus d'informations sur la conception et le dimensionnement des stratégies de stockage, reportez-vous au Conception et dimensionnement d'un cluster Virtual SAN.