Virtual SAN introduit des termes et définitions spécifiques importants à comprendre.

Avant de faire vos premiers pas avec Virtual SAN, consultez les termes et définitions clés Virtual SAN.

Groupe de disques

Un groupe de disques est une unité de capacité de stockage physique sur un hôte et un groupe de périphériques physiques fournissant des performances et de la capacité au cluster Virtual SAN. Sur chaque hôte ESXi qui met à disposition ses périphériques locaux dans un cluster Virtual SAN, les périphériques sont organisés en groupes de disques.

Chaque groupe de disques doit comporter un périphérique de cache Flash et un ou plusieurs périphériques de capacité. Les périphériques utilisés pour le cache ne peuvent pas être partagés entre groupes de disques, et ne peuvent pas être utilisés à d'autres fins. Un périphérique de mise en cache unique doit être dédié à un groupe de disques unique. Dans les cluster hybrides, les périphériques Flash sont utilisés pour la couche de cache et les disques magnétiques sont utilisés pour la couche de capacité de stockage. Dans un cluster intégralement Flash, des périphériques Flash sont utilisés à la fois pour le cache et la capacité. Pour plus d'informations sur la création et la gestion de groupes de disques, reportez-vous au Gestion de périphériques dans un cluster Virtual SAN.

Capacité consommée

La capacité consommée est la quantité de capacité physique consommée par une ou plusieurs machines virtuelles à tout moment. La capacité consommée est déterminée par plusieurs facteurs, notamment la taille consommée de vos VMDK, répliques de protection, etc. Lors du calcul du dimensionnement du cache, ne tenez pas compte de la capacité utilisée pour les répliques de protection.

Stockage basé sur un objet

Virtual SAN stocke et gère les données sous la forme de conteneurs de données flexibles nommés objets. Un objet est un volume logique dont les données et métadonnées sont distribuées dans le cluster. Par exemple, chaque VMDK est un objet, tout comme chaque snapshot. Lorsque vous provisionnez une machine virtuelle sur une banque de données Virtual SAN, Virtual SAN crée un jeu d'objets constitué de plusieurs composants pour chaque disque virtuel. Il crée également l'espace de noms de base de la machine virtuelle qui est un objet de conteneur stockant tous les fichiers de métadonnées de votre machine virtuelle. En fonction de la stratégie de stockage de machine virtuelle attribuée, Virtual SAN provisionne et gère chaque objet, individuellement, ce qui peut impliquer également de créer une configuration RAID pour chaque objet.

Lorsque Virtual SAN crée un objet pour un disque virtuel et détermine comment distribuer l'objet dans le cluster, il tient compte des facteurs suivants :

  • Virtual SAN vérifie que la configuration requise pour le disque virtuel est appliquée conformément aux paramètres de la stratégie de stockage de la machine virtuelle spécifiée.

  • Virtual SAN vérifie que les ressources de cluster adéquates sont utilisées lors du provisionnement. Par exemple, Virtual SAN détermine le nombre de répliques à créer en fonction de la stratégie de protection. La stratégie de performances détermine la quantité de cache de lecture Flash allouée à chaque réplique, le nombre de bandes à créer pour chacune d'elles et leur emplacement dans le cluster.

  • Virtual SAN surveille et crée des rapports en continu sur l'état de conformité de la stratégie du disque virtuel. En cas d'état de non-conformité de la stratégie, vous devez résoudre le problème sous-jacent.

    Remarque :

    Le cas échéant, vous pouvez modifier les paramètres de la stratégie de stockage de la machine virtuelle. Cela n'affecte en rien l'accès à la machine virtuelle. Virtual SAN limite activement le stockage et le débit du réseau utilisés pour la reconfiguration afin de minimiser l'impact de la reconfiguration d'objets sur l'exécution d'une charge de travail normale. Lorsque vous modifiez les paramètres d'une stratégie de stockage de machine virtuelle, Virtual SAN peut démarrer un processus de création de nouveaux objets qui est suivi de la resynchronisation de ces objets. Reportez-vous à À propos de la resynchronisation du cluster Virtual SAN.

  • Virtual SAN vérifie que les composants de protection requis, comme les miroirs et les témoins, sont placés sur des hôtes ou des domaines de pannes distincts. Par exemple, pour recréer des composants pendant une panne, Virtual SAN recherche des hôtes ESXi satisfaisant aux règles de placement selon lesquelles les composants de protection d'objets de machine virtuelle doivent être placés sur deux hôtes distincts (plutôt qu'un hôte identique) ou dans différents domaines de pannes.

Banque de données Virtual SAN

Lorsque vous activez Virtual SAN sur un cluster, une banque de données de Virtual SAN unique est créée. Elle s'affiche comme un autre type de banque de données dans la liste des banques de données susceptibles d'être disponibles, notamment Virtual Volume, VMFS et NFS. Une seule banque de données Virtual SAN fournit différents niveaux de service pour chaque machine virtuelle ou chaque disque virtuel. Dans vCenter Server®, les caractéristiques de stockage de la banque de données Virtual SAN s'affichent sous la forme d'un ensemble de capacités. Vous pouvez référencer ces capacités lors de la définition d'une stratégie de stockage pour machines virtuelles. Lors du déploiement ultérieur des machines virtuelles, Virtual SAN utilise cette stratégie pour placer les machines virtuelles de manière optimale en fonction de la configuration requise de chaque machine virtuelle. Pour plus d'informations sur l'utilisation de stratégies de stockage, reportez-vous à la documentation Stockage vSphere.

Une banque de données Virtual SAN a des caractéristiques spécifiques à prendre en compte.

  • Virtual SAN fournit une banque de données Virtual SAN unique accessible par tous les hôtes du cluster, qu'ils disposent ou non de périphériques. Chaque hôte peut également monter d'autres banques de données, comme Virtual Volumes, VMFS ou NFS.

  • Vous pouvez utiliser Storage vMotion pour déplacer des machines virtuelles entre des banques de données Virtual SAN, NFS et VMFS.

  • Seuls les disques magnétiques et les périphériques Flash utilisés pour la capacité peuvent contribuer à la capacité de la banque de données. Les périphériques utilisés pour le cache Flash ne sont pas considérés comme faisant partie de la banque de données.

  • En mode de réclamation de disques automatique, une banque de données Virtual SAN augmente de manière dynamique à mesure que vous ajoutez des hôtes avec capacité à un cluster Virtual SAN, ou des périphériques de capacité à un membre du cluster.

Objets et composants

Chaque objet est constitué d'un ensemble de composants, déterminé par les capacités utilisées dans la stratégie de stockage de machine virtuelle. Par exemple, lorsque la stratégie Nombre d'échecs tolérés est configurée sur 1, Virtual SAN vérifie que les composants de protection, comme les réplicas et les témoins de l'objet, sont placés sur des hôtes distincts dans le cluster Virtual SAN, où chaque réplica est un composant de l'objet. De plus, toujours dans cette stratégie, si Nombre de bandes de disque par objet est configuré sur 2 ou plus, Virtual SAN agrège également l'objet par bandes dans divers périphériques de capacité et chaque bande est considérée comme un composant de l'objet spécifié. Au besoin, Virtual SAN peut également partitionner des objets volumineux en plusieurs composants.

Une banque de données Virtual SAN contient les types d'objets suivants :

Espace de noms de base de la VM

Répertoire de base de la machine virtuelle dans lequel sont stockés tous les fichiers de configuration de la machine virtuelle, comme les fichiers .vmx, les fichiers de journalisation, les vmdk, les fichiers de description delta de snapshot, etc.

VMDK

Disque de machine virtuelle ou fichier .vmdk qui stocke le contenu du disque dur d'une machine virtuelle.

Objet de permutation de machine virtuelle

Créé lorsqu'une machine virtuelle est mise sous tension.

VMDK delta de snapshot

Créés lorsque des snapshots de machine virtuelle sont pris.

Objet de mémoire

Créé lorsque l'option de mémoire de snapshot est sélectionnée au moment de la création ou de l'interruption d'une machine virtuelle.

État de conformité d'une machine virtuelle : Conforme et Non conforme

Une machine virtuelle est considérée comme non conforme lorsqu'un ou plusieurs de ses objets échouent à répondre aux conditions requises de sa stratégie de stockage attribuée. Par exemple, l'état peut devenir non conforme lorsque l'une des copies miroirs est inaccessible. Si vos machines virtuelles sont en conformité avec l'exigence définie dans la stratégie de stockage, l'état de vos machines virtuelles est conforme. Dans l'onglet Emplacement physique du disque sur la page Disques virtuels, vous pouvez vérifier l'état de conformité de l'objet de la machine virtuelle. Pour plus d'informations sur le dépannage d'un cluster Virtual SAN, reportez-vous au Gestion des pannes de Virtual SAN.

État des composants : états Dégradé et Absent

Virtual SAN reconnaît les états de pannes suivants pour les composants :

  • Dégradé. Un composant est Dégradé lorsque Virtual SAN détecte la panne permanente d'un composant et détermine que le composant en panne ne reviendra jamais à son état de fonctionnement d'origine. En conséquence, Virtual SAN commence à recréer les composants dégradés immédiatement. Cet état peut survenir lorsqu'un composant se trouve sur un périphérique en panne.

  • Absent. Un composant est Absent lorsque Virtual SAN détecte la panne temporaire d'un composant au cours de laquelle des composants, y compris l'ensemble de leurs données, sont susceptibles de récupérer et de renvoyer Virtual SAN à son état d'origine. Cet état peut survenir lorsque vous redémarrez des hôtes ou si vous débranchez un périphérique d'un hôte Virtual SAN. Virtual SAN commence à recréer les composants se trouvant dans l'état Absent après un délai de 60 minutes.

État d'un objet : Sain et Défectueux

En fonction du type de pannes et de leur nombre dans le cluster, un objet peut être dans l'un des états suivants :

  • Intègre. Quand un miroir complet, ainsi que plus de 50 pour cent des composants d'un objet (ou votes), sont toujours disponibles, l'état opérationnel de l'objet est considéré comme Sain.

  • Défectueux. Si aucune copie du miroir n'est disponible ou que moins de 50 pour cent des composants d'un objet (ou votes) sont disponibles, peut-être en raison de plusieurs pannes dans le cluster, l'état opérationnel de l'objet est considéré comme Défectueux et cela affecte la disponibilité de votre machine virtuelle. Pour que des objets restent accessibles dans le cluster, une réplique complète et sans erreur des composants d'objet doit être disponible à tout moment.

Témoin

Un témoin est un composant contenant uniquement des métadonnées et non des données d'application réelles. Il sert d'arbitre en cas de décision à prendre concernant la disponibilité des composants de banque de données restants, après une panne potentielle. Un témoin consomme environ 2 Mo d'espace pour les métadonnées sur la banque de données Virtual SAN lors de l'utilisation du format sur disque 1.0 et 4 Mo pour le format sur disque version 2.0 et versions ultérieures.

Virtual SAN 6.0 prend en charge un système de quorum dans lequel chaque composant peut disposer de plusieurs votes pour décider de la disponibilité des machines virtuelles. Plus précisément, cela signifie que 50 pour cent des votes constituant l'objet de stockage d'une machine virtuelle doivent être accessibles à tout moment. Lorsque moins de 50 pour cent des votes sont accessibles à tous les hôtes, l'objet n'est plus disponible pour la banque de données Virtual SAN. Cela affecte la disponibilité de votre machine virtuelle. Pour que des objets restent accessibles dans le cluster, une réplique complète et sans erreur des composants d'objet doit être disponible à tout moment.

Système SPBM (Storage Policy-Based Management)

Lorsque vous utilisez Virtual SAN, vous pouvez définir les besoins en stockage d'une machine virtuelle, par exemple, les performances et la disponibilité, sous la forme d'une stratégie. Virtual SAN s'assure que les machines virtuelles déployées sur les banques de données Virtual SAN se voient attribuer au moins une stratégie de stockage de machine virtuelle. Lorsque vous connaissez les conditions de stockage requises de vos machines virtuelles, vous pouvez définir des stratégies de stockage et les attribuer à vos machines virtuelles. Si vous n'appliquez pas de stratégie de stockage lors du déploiement de machines virtuelles, Virtual SAN attribue automatiquement une stratégie Virtual SAN par défaut avec Nombre d'échecs tolérés configuré sur 1, une bande de disque unique pour chaque objet et un disque virtuel provisionné dynamiquement. Pour de meilleurs résultats, vous pouvez définir vos propres stratégies de stockage de machine virtuelle, même si les conditions requises de vos stratégies sont identiques à celles définies dans la stratégie de stockage par défaut. Pour plus d'informations sur l'utilisation de stratégies de stockage Virtual SAN, reportez-vous au Utilisation de stratégies Virtual SAN.

Ruby vSphere Console (RVC)

Ruby vSphere Console (RVC) fournit une interface de ligne de commande utilisée pour gérer et dépanner le cluster Virtual SAN. RVC fournit une vue à l'échelle du cluster, plutôt que la vue centrée sur l'hôte proposée par esxcli. RVC est regroupée avec vCenter Server Appliance et vCenter Server pour Windows, afin que vous n'ayez pas à l'installer séparément. Pour plus d'informations sur les commandes de RVC, reportez-vous au Guide de référence des commandes de l'outil RVC.

vSphere PowerCLI

VMware vSphere PowerCLI permet la prise en charge des scripts de ligne de commande pour Virtual SAN, afin d'automatiser les tâches de configuration et de gestion. vSphere PowerCLI fournit une interface Windows PowerShell dans vSphere API. PowerCLI inclut cmdlets pour l'administration des composants Virtual SAN. Pour plus d'informations sur l'utilisation de vSphere PowerCLI, reportez-vous à la Documentation de vSphere PowerCLI.

Virtual SAN Observer

VMware Virtual SAN Observer est un outil basé sur le Web s'exécutant sur RVC et utilisé pour obtenir une analyse et une surveillance approfondies des performances du cluster Virtual SAN. Utilisez Virtual SAN Observer pour en savoir plus sur les statistiques de performances de la couche de capacité, les statistiques détaillées des groupes de disques physiques, l'utilisation actuelle du CPU, la consommation des pools de mémoire Virtual SAN et la distribution d'objet physique et dans la mémoire dans les clusters Virtual SAN.

Pour plus d'informations sur la configuration, la mise en route et l'utilisation de RVC et de Virtual SAN Observer, reportez-vous au Manuel de référence du dépannage de Virtual SAN.