Vous devez configurer deux commutateurs de mise en réseau distincts (vMotion et journalisation de FT) sur chacun des hôtes que vous souhaitez ajouter à un cluster vSphere HA, de sorte que l'hôte puisse prendre en charge vSphere Fault Tolerance.

Pourquoi et quand exécuter cette tâche

Pour configurer Fault Tolerance sur un hôte, vous devez exécuter cette procédure pour chaque option de groupe de ports (vMotion et journalisation de FT) afin de vous assurer qu'il y a suffisamment de bande passante disponible pour la journalisation de Fault Tolerance. Sélectionnez une option, terminez la procédure, et recommencez-la une seconde fois en sélectionnant l'autre option de groupes de port.

Préambules

Des adaptateurs réseau (NIC) de plusieurs giga-octets sont nécessaires. Pour chaque hôte compatible avec Fault Tolerance, il faut au minimum deux cartes réseau physiques. par exemple, l'une dédiée à la journalisation de Fault Tolerance et l'autre dédiée à vMotion. Utilisation de trois adaptateurs réseau ou plus pour assurer la disponibilité.

Remarque :

Les cartes réseau de journalisation vMotion et de tolérance aux pannes doivent être sur des sous-réseaux différents. Si vous utilisez la fonctionnalité FT héritée, IPv6 n'est pas pris en charge sur la carte réseau de journalisation de FT.

Procédure

  1. Dans vSphere Web Client, accédez à l'hôte
  2. Cliquez sur l'onglet Configurer, puis sur Mise en réseau.
  3. Sélectionnez l'option Adaptateur réseau VMkernel.
  4. Cliquez sur l'icône Ajouter mise en réseau d'hôte.
  5. Fournissez les informations appropriées pour votre type de connexion.
  6. Cliquez sur Terminer .

Résultats

Lorsque vous avez créé à la fois un commutateur virtuel de journalisation vMotion et de Fault Tolerance, vous pouvez créer d'autres commutateurs virtuels en cas de besoin. Ajoutez ensuite l'hôte au cluster et terminez toutes les étapes nécessaires à l'activation de Fault Tolerance.

Que faire ensuite

Remarque :

Si vous configurez la mise en réseau pour la prise en charge de FT mais que par la suite vous interrompez le port de journalisation de Fault Tolerance, les paires de machines virtuelles Fault Tolerance qui sont déjà sous tension le resteront. Mais dans le cas de situation de basculement, une nouvelle VM secondaire n'est pas démarrée après le remplacement de la VM principale par sa VM secondaire. Par conséquent, la nouvelle VM principale fonctionne en état non protégé.