Avant d'utiliser vSphere Fault Tolerance (FT), tenez compte des conditions requises de niveau supérieur, des limites et de l'attribution de licence qui s'appliquent à cette fonctionnalité.

Exigences

Les conditions de CPU et de mise en réseau requises suivantes s'appliquent à FT.

Les CPU qui sont utilisés sur les machines hôtes pour les machines virtuelles Fault Tolerance doivent être compatibles avec vSphere vMotion ou être améliorées par Enhanced vMotion Compatibility. De plus, les CPU qui prennent en charge la virtualisation du matériel MMU (Intel EPT ou AMD RVI) sont requis. Les CPU suivants sont pris en charge.

  • Intel Sandy Bridge ou version ultérieure. Avoton n'est pas pris en charge.

  • AMD Bulldozer ou version ultérieure.

Utilisez un réseau de journalisation de 10 Gbits pour FT et vérifiez que la latence du réseau est faible. Un réseau FT dédié est fortement recommandé.

Limites

Dans un cluster configuré pour utiliser Fault Tolerance, deux limites sont appliquées de manière distincte.

das.maxftvmsperhost

Le nombre maximal de machine virtuelles Fault Tolerance autorisées sur un hôte dans le cluster. Les machines virtuelles principale et secondaires sont prises compte vis-à-vis de cette limite. La valeur par défaut est 4.

das.maxftvcpusperhost

Le nombre maximal de vCPU regroupés dans toutes les machines virtuelles Fault Tolerance sur un hôte. Les vCPU des machines virtuelles principale et secondaires sont pris en compte vis-à-vis de cette limite. La valeur par défaut est 8.

Attribution de licences

Le nombre de vCPU pris en charge par une machine virtuelle unique est limité par le niveau d'attribution de licence acheté pour vSphere. Fault Tolerance est prise en charge comme suit :

  • vSphere Standard et Enterprise. Autorise jusqu'à 2 vCPU

  • vSphere Enterprise Plus. Autorise jusqu'à 4 vCPU

Remarque :

FT et FT héritée ne sont pas prises en charge dans vSphere Essentials et vSphere Essentials Plus.